•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le programme de sport électronique d’Arvida fait des envieux

Les jeunes inscrits au programme de sport électronique à l'École polyvalente Arvida jouent à des jeux vidéo. Photo: Radio-Canada / Lynda Paradis
Radio-Canada

Près de trois mois après le début du tout nouveau programme spécialisé de sport électronique à l'École polyvalente Arvida, les responsables prévoient que d'autres écoles québécoises ou canadiennes lui emboîteront le pas.

« On est approché à l'extérieur du Saguenay avec la Fédération [québécoise des sports électroniques] qui veut regarder ça. On étudie la possibilité peut-être d'étendre notre programme ailleurs », avance Éric Gravel, le promoteur du programme de sport électronique.

Le projet pilote, offert pour le moment aux élèves de la 3e à la 5e secondaire, s’avère très concluant selon lui. Déjà, les jeunes ont commencé à s'inscrire pour l'automne 2018.

Ce programme de Sport-études est divisé en trois volets : informatique, activité physique et sport électronique. L’horaire s’échelonne sur neuf jours. Tous les sports, qu’ils soient électroniques ou en salle, se font en équipe.

Frédéric Michaud en entrevueLe directeur du programme de sport électronique à l'École polyvalente d'Arvida, Frédéric Michaud. Photo : Radio-Canada

« Ce qu’on cherche, c’est de créer un équilibre dans le programme. On veut que les jeunes socialisent et on veut défaire le mythe de l’isolement », explique-t-il.


Annabelle Juneau sourit à la caméraAnnabelle Juneau, une élève de troisième secondaire inscrite au programme de sport électronique. Photo : Radio-Canada / Lynda Paradis

Ça m'accroche et me donne le goût d’aller à l’école.

Annabelle Juneau, élève inscrite au programme de sport électronique

Cette année, les responsables du programme ont réussi à former un seul groupe d'une quinzaine d'élèves. L'an prochain, ils espèrent être en mesure de former au moins deux groupes d'une vingtaine de jeunes. Ils pourront accepter tout au plus 72 candidats.

Les jeunes de 1re et 2e secondaire pourront aussi s'inscrire s'ils le souhaitent.

D'après le reportage de Jessica Blackburn

Saguenay–Lac-St-Jean

Éducation