•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Exclusif

Stephen Bronfman toujours lié à une fiducie des îles Caïmans en 2005

Chargement de l’image

Stephen Bronfman

Photo : La Presse canadienne / Andrew Vaughan

Prenez note que cet article publié en 2017 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le chef du financement du Parti libéral du Canada (PLC), Stephen Bronfman, était toujours lié à la fiducie de l'ex-sénateur Leo Kolber aux îles Caïmans dans les années 2000, malgré qu'il ait affirmé le contraire, montrent des documents découverts dans les Paradise Papers.

En 2005, la fiducie de l’ex-sénateur libéral Leo Kolber aux îles Caïmans devait des millions de dollars à une compagnie du Delaware étroitement liée à Stephen Bronfman, indiquent les documents consultés.

Au début du mois, une enquête de CBC/Radio-Canada a révélé que Stephen Bronfman et Leo Kolber ont joué un rôle clé dans cette fiducie. Des millions pourraient avoir échappé au fisc canadien, estimaient des experts.

À la suite de ces révélations, Stephen Bronfman a affirmé que son seul lien avec cette fiducie remontait à « plus d'un quart de siècle » et que « l’unique prêt » a été remboursé dans un délai de cinq mois.

« Stephen Bronfman n’a jamais eu aucune autre implication de quelque nature que ce soit, ni directe ni indirecte, dans la fiducie Kolber. »

— Une citation de  Communiqué de Stephen Bronfman

Des documents consultés par CBC provenant de la Commission des valeurs mobilières des États-Unis, de registres d’entreprises et des Paradise Papers montrent que Stephen Bronfman est un « membre/actionnaire » de Claridge Israel LLC, la compagnie basée au Delaware qui a fait un prêt à la fiducie de Leo Kolber aux îles Caïmans.

Un des documents des Paradise Papers montre qu’en 2005, la fiducie Kolber devait quelque 7 millions de dollars à Claridge Israel.

Chargement de l’image
Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Document de Claridge Israel retrouvé dans les Paradise Papers

Photo : Radio-Canada

Claridge Israel a été mise sur pied par la famille Bronfman pour investir en Israël, notamment dans les télécommunications et dans le secteur agricole. Cette société est liée à Claridge inc., le bras financier des Bronfman à Montréal et dont le PDG est Stephen Bronfman.

« Nous réitérons que notre client a toujours agi correctement et éthiquement, incluant le respect complet des lois et exigences applicables. Toutes affirmations contraires sont simplement fausses », a dit William Brock, l’avocat de Stephen Bronfman.

En plus d’être le chef du financement du Parti libéral du Canada, le milliardaire Stephen Bronfman est un ami du premier ministre Justin Trudeau. Il a joué un rôle crucial dans la victoire du chef libéral, qui a fait campagne en promettant de favoriser la classe moyenne et d’imposer les plus riches.

Malgré les révélations sur la fiducie aux îles Caïmans, Justin Trudeau a réitéré sa confiance en Stephen Bronfman. « On a reçu des assurances, les mêmes que dans la déclaration publique. On est satisfait de ces assurances et de la déclaration publique », a-t-il dit.

Pour sa part, Leo Kolber était un proche de l’ex-premier ministre libéral Pierre-Elliott Trudeau, qui l’a nommé au Sénat. Il est aussi le parrain de Stephen Bronfman.

Sa fiducie aux îles Caïmans a été créée en 1991 lorsqu’il était à la tête de Claridge à Montréal.

Les Paradise Papers

Ce reportage a été réalisé grâce aux Paradise Papers, une fuite de plus de 13 millions de documents obtenus par le quotidien allemand Süddeutsche Zeitung et partagés avec le Consortium international des journalistes d’enquête (ICIJ) et ses partenaires, dont fait partie Radio-Canada.

Paradise Papers

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !