•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Vendredi fou : des astuces pour réussir son passage à la frontière

Des clients dans un magasin d'électronique attendent en file à la caisse pour payer. La plupart ont acheté une télévision.

Des millions de consommateurs vont encore se précipiter dans les magasins cette année à l'occasion du Vendredi fou.

Photo : Getty Images / Sandy Huffaker

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2017 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

L'Agence des services frontaliers a publié une liste de conseils afin d'aider les Canadiens friands des aubaines du Vendredi fou, soit les mégasoldes du lendemain de l'Action de grâce américaine, ou Black Friday, à éviter des ennuis lorsqu'ils reviendront au Canada.

Soyez au bon endroit au bon moment

Les voyageurs devraient franchir la frontière canado-américaine aux points de passage ouverts 24 heures sur 24, 7 jours sur 7, car ces postes ont la capacité de traiter le plus de personnes aux heures de pointe.

Les consommateurs les plus futés « choisissent de passer la frontière le matin puisque les queues des fins de semaine se forment habituellement en après-midi et en soirée », affirme l’Agence des services frontaliers du Canada (ASFC) dans un communiqué de presse.

En outre, l’application mobile du service gouvernemental, FrontièreCan (Nouvelle fenêtre), fournit des renseignements sur les temps d’attente approximatifs aux postes frontaliers.

Réunissez vos factures

Les gens qui font un aller-retour aux États-Unis en moins de 24 heures n’ont pas droit à une exemption personnelle et devront débourser les droits et les taxes applicables à tous leurs achats.

Toutefois, si le séjour dure plus de 24 heures, les voyageurs ont droit à une exemption de 200 $CA. L’exemption monte à 800 $CA pour les séjours de plus de 48 heures. Les Canadiens peuvent estimer le montant de droits et taxes qu’ils devront payer à l’aide du site web de l’ASFC.

L’agence rappelle que le fait d’avoir déjà préparé l’addition de la valeur de ses achats et réuni toutes ses factures facilitera énormément le processus de dédouanage.

N'emballez pas vos achats

Bien que bon nombre de Canadiens iront aux États-Unis le Vendredi fou pour effectuer leurs achats de Noël, l’ASFC demande à ce que les voyageurs attendent de rentrer chez eux avant d’emballer leurs cadeaux . Sinon, les agents pourraient devoir déballer les colis afin de vérifier la déclaration de marchandises.

De plus, les articles achetés en ligne ayant une valeur marchande de plus de 20 $ seront sujets à des droits de douane.

Si des Canadiens vont chercher des colis chez les Américains, l’ASFC souligne qu’ils doivent s’assurer de connaître le contenu et la valeur de chacun des paquets. L’agence recommande d’ouvrir les colis avant d’arriver à la frontière et d’apporter une copie de la facture d’achat, car certains expéditeurs ne l’incluent pas dans le colis.

Enfin, pour éviter les déceptions, il faut s’assurer que les marchandises importées sont bel et bien permises au Canada.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !