•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  • Archives
  • S’émerveiller devant les traditionnelles vitrines de Noël

    Femme d'aujourd'hui, 19 décembre 1966
    Radio-Canada

    Le mois de décembre se pointe le bout du nez et nombreux entreprendront cette fin de semaine leur magasinage des Fêtes. Mais prendront-ils le temps d'admirer les vitrines des grands magasins? Tirées de nos archives, nous vous présentons de magnifiques vitrines de Noël des années 60.

    Que d’émerveillement dans les yeux de ces enfants devant les vitrines du magasin Ogilvy!

    L’arche de Noé, des animaux automates et une poupée géante animée sont à l’honneur cette année-là. Au coeur des artères illuminées du centre-ville de Montréal, la vitrine de Noël d’Ogilvy est incontournable.

    Inaugurée en 1947, elle est unique en Amérique du Nord et attire des gens de partout.

    Cette archive remaniée, à laquelle nous avons ajouté une musique de circonstance, est tirée de l’émission Femme d’aujourd’hui du 19 décembre 1966.

    Traditionnelle ou futuriste?

    Pourquoi bousculer les traditions? En 1983, la conceptrice de la vitrine de Noël au magasin Eaton de Montréal ose une approche futuriste. Elle présente à la journaliste Isabelle Albert les étapes de fabrication d’une vitrine et son idée, combinant robots et jeux vidéo.

    Résultat? « Il y a beaucoup de métallique, ça frappe l’oeil » répond une dame interrogée sur le trottoir au moment du dévoilement de la vitrine. « Je n’aime pas ça personnellement, ça fait trop artificiel », ajoute un adolescent. Si les opinions des passants sont mitigées, l’attachement aux vitrines dites « traditionnelles » demeure manifeste.

    Le reportage a été diffusé à l’émission Première Édition du 23 décembre 1983.

    Noël dans l’ouest du pays

    Cette archive de 1956 nous montre que, déjà à l’époque, les commerces déployaient beaucoup d’énergie pour créer une magie de Noël.

    Dans cette grande surface de Vancouver, les enfants peuvent monter à bord d’un train miniature. Puis, en plus du père Noël, un clown leur distribue des cadeaux. Il les embrasse même sur la bouche!

    Et d’ailleurs, comment recrute-t-on les pères Noël?

    Cette archive remaniée, à laquelle nous avons ajouté sons et musique, est tirée d’un reportage du Newsmagazine du 25 novembre 1956.

    Des auditions de pères Noël

    Il n’y a pas que les belles vitrines pour attirer les consommateurs dans les grandes surfaces durant la période des Fêtes. Il y a aussi la présence du père Noël!

    Le 14 décembre 1964, l’émission Aujourd’hui s’intéresse à l’embauche des « doublures » du père Noël.

    Dans cet extrait raccourci, on voit plusieurs candidats en entrevue pour tenter de décrocher un poste de père Noël.

    Parmi les questions posées : Aimez-vous les enfants? Prenez-vous un coup? Quel est votre poids? « Est-ce qu’il faut que je me mette un oreiller? » demande un candidat. « Non, non, non, on arrange ça d’une autre façon, ce n’est plus à la mode, ça », répond l’intervieweur. Le journaliste Jean Ducharme se prête aussi au jeu, allant jusqu’à pratiquer le « Ho! ho! ho! »

    Le reportage ne dit pas quel candidat a été sélectionné pour incarner le père Noël…

    Encore plus de nos archives

    Archives

    Art de vivre