•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Jérémy Chartier, champion du monde en trampoline chez les 15-16 ans

Jérémy Chartier porte sa médaille d'or autour du cou
Jérémy Chartier Photo: Courtoisie / Jérémy Chartier
Radio-Canada

Le trampoliniste québécois Jérémy Chartier a remporté l'or au concours individuel des 15-16 ans le 18 novembre aux compétitions mondiales de groupes d'âge, à Sofia, en Bulgarie.

Un texte de Maude Parent

Après sa coéquipière Sophiane Méthot, qui a remporté le bronze le 12 novembre aux Championnats du monde, c'est au tour de Jérémy Chartier de s'illustrer sur la scène internationale.

Une victoire inattendue pour le Montréalais de 16 ans qui dit se remettre d’une année difficile.

« Je suis arrivé à Sofia sans aucune attente. Ça me prouve que j’ai travaillé assez fort et que ç'a porté fruit », déclare-t-il fièrement.

C’était une de mes meilleures performances. J’en suis fier.

Jérémy Chartier

« Que dire de Jérémy… Wow! Après une année difficile qui a été parsemée de blessures où nous avons dû adapter les entraînements et rater plusieurs compétitions, Jérémy est revenu en force », explique l'entraîneuse Karina Kosko dans un communiqué publié après la compétition.

Plutôt que de s’élancer sur une toile, l’athlète du club Virtuose a dû s’appuyer sur des béquilles pendant une période qui lui a semblé interminable. Une réhabilitation de sept mois a mis un frein à sa saison de compétition. Il s’est d’abord cassé le métatarse du pied droit. Trois semaines après son retour, c’est le péroné de sa jambe gauche qui a cédé.

Il a été en mesure de participer à 4 des 10 compétitions auxquelles il devait prendre part cette année. Ce retour a demandé beaucoup de travail en psychologie sportive. Il a aussi pu compter sur le soutien de son équipe et de son entraîneuse. « Ce qui m’a vraiment aidé, c’est la visualisation », indique-t-il.

Il s’agit d’un deuxième titre pour le jeune trampoliniste qui avait remporté les Championnats du monde pour les 13-14 ans au concours individuel, en 2015, au Danemark.

Chartier, également champion canadien junior en 2015 et 2016, n’a pas été en mesure de participer aux Championnats canadiens des sports de trampoline 2017, à Oshawa, en Ontario.

« Je ne suis pas déçu de ne pas avoir gardé mon titre. J’étais blessé, je ne pouvais tout simplement pas participer. Ce qui m’attriste ce n’est pas de ne pas le défendre, c’est de ne pas avoir pu sauter. C’est d’être resté chez moi en béquilles alors que tout le monde était là-bas en train de concourir. »

Les Québécois se démarquent

L'athlète, qui a commencé le trampoline à l'âge de 4 ans, n’a que des bons mots pour sa collègue d’entraînement Sophiane Méthot. « Quand Sophiane a gagné, je n’ai pas dormi. C’était complètement malade! C’était encore plus inattendu, c’était out of the blue. Elle a sorti la meilleure performance de sa vie au bon moment. Elle a été incroyable », lance-t-il avec admiration.

« C’est sûr qu’elle a monté la barre assez haut et qu’il fallait que j’aille la rejoindre, dit-il. Mais ça n’a pas changé mon état d’esprit. J’étais concentré sur ce que j’avais à faire. Oui, ça motive qu’une personne avec qui tu t’entraînes tous les jours et que tu respectes énormément gagne une médaille à la plus grande compétition de l’année, mais ça n’a pas augmenté la compétitivité. J’étais heureux et en confiance pendant la semaine. »

Sans la moindre hésitation, Jérémy Chartier remarque la qualité du travail des trampolinistes québécois. « Pour les prochains Jeux olympiques, je sens que ça va être notre année. Le Québec, on s’en vient! »

La saison se termine avec une victoire pour le trampoliniste qui retournera maintenant à l’entraînement pour perfectionner ses programmes. « Je sens que 2018 sera une bonne année! »

Il n’exclut pas la possibilité de prendre part aux Jeux olympiques de Tokyo en 2020. Ce qu'il souhaite par-dessus tout : éviter les blessures. « J'en ai eu assez! »

Pour voir sa performance :

Trampoline

Sports