•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un enfant sur cinq est pauvre au N.-B.

Un enfant pauvre.
Un enfant sur cinq est pauvre au Nouveau-Brunswick. Photo: iStock
Radio-Canada

Un rapport publié mardi par le Conseil de Développement Humain de Saint-Jean révèle qu'un enfant sur cinq souffrait de pauvreté infantile au Nouveau-Brunswick en 2015, soit environ 28 000 enfants.

Ce taux de 20,3 % a diminué d’un peu moins de 1 % depuis 2014, mais il est encore bien au-dessus de la moyenne nationale située à 17,4 %.

Aussi, les taux de pauvreté infantile varient d’une région à l’autre dans la province. Dieppe a le taux le plus bas avec 9,8 % et Campbellton a le taux le plus élevé avec 33,9 %.

À Saint-Jean, le taux de pauvreté infantile est de 30 %, de 25,9 % à Fredericton et de 23,7 % à Moncton.

Le taux de pauvreté infantile au Canada est calculé à partir du revenu parental. En règle générale, le revenu d'une famille pauvre est de 50 % inférieur à la moyenne nationale.

Moins de 30 000 $ pour une famille de quatre

Le rapport compte donc 17 590 familles néo-brunswickoises qui vivent dans la pauvreté.

De celles-ci, la plupart sont composés de deux parents et de deux enfants avec un revenu familial total après impôts de 26 440 $.

Ce revenu est près de 10 000 $ de moins que le seuil de la pauvreté qui est de 36 426 $ pour une famille de deux enfants.

Taux de pauvreté infantile au Nouveau-Brunswick en 2015

Toutefois, les familles monoparentales sont les plus touchées, puisque la moitié d’entre elles dans la province sont considérées comme étant pauvres, comparativement à une famille sur 10 pour les couples avec des enfants.

De plus, les enfants issus des communautés culturelles et les enfants autochtones sont les plus susceptibles de se retrouver dans des familles pauvres.

Près de la moitié de ces enfants souffre de pauvreté infantile.

Le Nouveau-Brunswick, une province pauvre

Selon les données du dernier recensement, le Nouveau-Brunswick est la province où le salaire moyen est le moins élevé. En 2015, il était de 42 035 $ alors que la moyenne nationale se situe à 52 265 $.

Malgré tout, la province qui a le plus haut taux de pauvreté infantile est la Nouvelle-Écosse, avec un taux de 21,6 %.

Les conclusions du rapport indiquent qu’un service public de garderie à l’échelle nationale aiderait considérablement les familles à se sortir de la pauvreté. De plus, les auteurs estiment que le gouvernement doit continuer à prioriser les politiques publiques visant la réduction de la pauvreté.

Aussi, le rapport mentionne que l’Allocation canadienne pour enfants instaurés par le gouvernement Trudeau pourrait contrecarrer légèrement ces données dans les prochaines années.

Nouveau-Brunswick

Pauvreté