•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Exclusif

Stratégie sur le logement : construction et mise à niveau de 400 000 unités

Une tente sert de logement de fortune sous une autoroute de Toronto.

Une tente sert de logement de fortune sous une autoroute de Toronto.

Photo : Radio-Canada / Marc Godbout

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2017 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

La très attendue Stratégie nationale sur le logement sera dévoilée mercredi à Toronto et à Vancouver. Elle doit mettre fin officiellement à plus de 20 ans de désengagement du gouvernement fédéral dans le financement du logement.

Un texte de Marc Godbout

Des sources confirment à Radio-Canada que la stratégie fédérale devrait permettre de construire jusqu’à 100 000 nouvelles unités de logement abordable.

S’ajoutera à cela la rénovation de plus de 300 000 unités existantes. Le plan doit s’échelonner sur 10 ans.

Le premier ministre Justin Trudeau sera à Toronto pour marquer le coup, alors que le ministre responsable du dossier, Jean-Yves Duclos, se rendra à Vancouver pour annoncer les détails de cette réforme.

Le gouvernement fédéral compte reconnaître du même souffle le logement comme un droit fondamental par l'intermédiaire d’une loi, même si des discussions sont toujours en cours avec le ministère de la Justice.

Le Canada est le seul pays du G7 à ne pas avoir une telle loi et doit depuis des années faire face aux critiques de l’Organisation des Nations unies, notamment.

Renverser la vapeur

Dans le dernier budget, les libéraux avaient prévu 11 milliards de dollars sur 10 ans pour assurer des logements adéquats et abordables aux Canadiens.

La tâche s’annonce colossale alors que plus de 1,7 million de ménages vivent dans des logements précaires, inadéquats, insalubres ou trop chers.

La situation se détériore depuis 25 ans, soit depuis l’abandon graduel des investissements fédéraux dans le secteur de l’habitation.

Ce désistement a eu de graves conséquences : il a mis un frein à la construction de logements abordables.

Bras de fer entre Ottawa et les provinces

« Tout n’est pas attaché, mentionne une source. Les détails de certains des programmes seront annoncés, mais d’autres ne seront connus qu’en 2018. »

Les ministres fédéraux, provinciaux et territoriaux responsables du logement se sont rencontrés à plusieurs reprises au cours des derniers mois.

Le hic, c’est qu’on ne s’entend pas sur comment l’argent devrait être attribué.

Ottawa a prévu entre autres 3,2 milliards de dollars pour aider les provinces et les territoires à construire et à rénover leur parc de logements abordables.

En échange, le gouvernement fédéral veut que les provinces respectent des exigences et des critères précis.

Le Québec et la Colombie-Britannique sont les deux provinces qui résistent le plus à ces exigences.

Le gouvernement de Philippe Couillard se dit « préoccupé par le nouveau Fonds national pour le logement » et veut veiller « à ce que les pleines compétences provinciales soient respectées ».

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !