•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le brasier de l’autobus de fête était un accident

Un bus en feu
L'autobus de fête a pris feu dans la rue Granville à Vancouver. Photo: Tyler Roxy/Twitter
Radio-Canada

La destruction d'un autobus de fête, consumé par les flammes au centre-ville de Vancouver, samedi soir, est le résultat d'un accident dont les origines restent inconnues, ont déclaré les enquêteurs des pompiers municipaux lundi.

Vers 22 h ce jour-là, le chauffeur de l’autobus venait de déposer des clients rue Granville lorsqu’il a senti une odeur de fumée. Comme il n'y avait aucun client à bord, le chauffeur s'est garé en gardant le moteur allumé. Très vite, le véhicule a pris feu, et les flammes se sont propagées à toute allure.

Le feu a détruit l’autobus et abîmé un arbre ainsi que l'auvent d’un magasin. Il a fallu 19 pompiers pour l'éteindre.

Un bus brûléUne vingtaine de pompiers sont intervenus pour éteindre le brasier. Photo : Radio-Canada / Gian-Paolo Mendoza

« Déterminer la cause de l’incendie sera du ressort de la compagnie d’assurance », a précisé dans un courriel Jonathan Gormick, du service des pompiers et de sauvetage de Vancouver.

Dans un communiqué, le propriétaire de l’autobus, Silver Star Limousines, s'est dit heureux que personne n’ait été blessé. Il précise que l'entreprise est bien assurée et que ses inspections de sécurité sont à jour.

Colombie-Britannique et Yukon

Accidents et catastrophes