•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La construction d'une tour d’eau inquiète des résidents de Shédiac

Le chantier de construction

La construction a commencé au mois d'octobre 2017 et devrait être terminée pour le mois d'août 2018.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Le projet, qui coûtera quatre millions de dollars à la ville, a été devancé de quatre ans et a été déplacé tout près du camping Oceanic. Ces changements préoccupent les résidents, qui se demandent si la tour d'eau est construite pour les terrains de camping de plus en plus nombreux.

La construction de la tour d’eau a commencé en octobre, sur la rue Ohio à Shédiac, juste en face du terrain de camping Oceanic.

Pourtant, le projet ne faisait pas partie du budget de la ville pour l’année 2017. Il était plutôt prévu pour 2021.

Autre source d’inquiétude : la ville s’est faite très discrète sur ce projet. Arthur Melanson, président de l’Association Red Dot, se demande si elle souhaitait ainsi éviter les questions.

C’est quoi le boom de population qui force à mettre ce réservoir-là tout de suite à cet endroit? Le seul gros développement en prévision dans le coin ici, c’est les terrains de camping.

Arthur Melanson, association Red Dot
L'homme assis dans son salonAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Arthur Melanson, de l'association Red Dot, est préoccupé par la nouvelle tour d'eau de Shediac, qui coûtera quatre millions de dollars aux contribuables.

Photo : Radio-Canada

De plus en plus de terrains de camping

Le camping Oceanic est présentement constitué de 340 espaces pour des véhicules récréatifs. Les propriétaires ont toutefois récemment annoncé un projet d’agrandissement. Un peu plus loin se trouve l’endroit du futur Shédiac Camping, le projet controversé dont l’ancien ministre de la Santé, Victor Boudreau, faisait partie. Ce projet prévoit l’installation de 700 sites de camping pour des véhicules récréatifs.

En juillet dernier, la province a mis de l’avant que les promoteurs avaient mal calculé la quantité d’eau potable dont les campeurs auront besoin. Elle a alors demandé à la ville de s’assurer qu’elle aura la capacité de répondre aux besoins des campeurs.

L’argent des contribuables

Arthur Melanson estime que les résidents ont le droit de savoir si leurs taxes serviront à aider ces projets de terrains de camping.

« Quand ça a commencé la question du terrain de camping, ça a toujours été dit [...] qu’il y aurait rien qui serait aux dépens des payeurs de taxes. Alors c’est qui qui va payer [la tour d’eau]? Si c’est le payeur de taxes, c’est tu pour fournir un terrain de camping? Si c’est pour un terrain de camping, le développeur devrait être impliqué dans les coûts. »

Le terrain de camping. Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

La nouvelle tour d'eau est en construction tout près du terrain de camping Oceanic.

Photo : Radio-Canada

La ville précise la mission de la tour d’eau

La ville de Shediac a répondu à ces inquiétudes par voie de communiqué. Elle y explique que la tour d’eau a pour objectif de répondre à des besoins déjà existants ainsi que de faciliter de nouveaux projets commerciaux, dont un nouveau magasin de matériaux de construction ainsi que l’expansion d’un centre de distribution de propane.

Elle soutient que la nouvelle tour est également nécessaire pour permettre à celle de la rue Breaux Bridge d’être mise hors circuit afin d'y apporter des travaux d’entretien majeurs.
La ville affirme que « ce projet n’a absolument rien à voir avec les projets futurs de terrain de camping dans la ville de Shédiac ».

La construction de la tour d’eau devrait être terminée au mois d’août 2018.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Nouveau-Brunswick

Société