•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Rayonier et Tembec : c’est maintenant officialisé 

L'usine Tembec de Matane

Rayonier Advanced Materials a annoncé lundi la clôture de l’acquisition de Tembec.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Rayonier Advanced Materials a annoncé lundi la clôture de l'acquisition de Tembec. Elles combinent ainsi deux entreprises de cellulose de haute pureté, tout en diversifiant la gamme de produits forestiers, le papier, le carton et le papier journal.

Un texte de Caroline Bourdua

La société combinée exerce désormais ses activités sous le nom Rayonier Advanced Materials.

« Rayonier et Tembec n’ont pas seulement une bonne compatibilité stratégique, mais aussi une excellente compatibilité culturelle », a déclaré le PDG Paul Boynton dans un communiqué.

La fusion des deux entreprises a été acceptée l’été dernier par 95 % des actionnaires.

Toutefois, Rayonier Advanced Materials avait dû bonifier son offre.

Négociations

À ce stade-ci, rien ne change, mais toutes nos conventions collectives avec Rayonier sont ouvertes.

Guy Bourgouin négociateur Syndicat des métallos

Les métallos sont en pleins pourparlers avec la partie patronale, alors que les contrats de travail sont tous échus pour les employés des anciennes installations de Tembec, notamment, à Cochrane, Hearst, Chapleau et à Timmins.

Le seul contrat de travail renouvelé jusqu’à maintenant touche l’usine de la Spruce Falls de Kapuskasing alors que Tembec était encore l’employeur.

L'usine Tembec de Kapuskasing

L'usine Tembec de Kapuskasing qui appartient désormais à Rayonier.

Photo : Radio-Canada / Sophie Vallée

Le syndicat des Métallos s’est dit satisfait du nouveau contrat de travail.

« C’est certain que pour tout de suite, rien ne change », a indiqué le représentant syndical Guy Bourgouin.

Pour le reste, les négociations se font en présence d’un conciliateur pour les installations de Cochrane et de Hearst, alors que la convention collective est échue depuis la fin du mois de septembre.

« Ils sont arrivés avec des concessions et nous ont dit que c’est fini le temps des concessions », explique-t-il, en précisant que ces demandes sont chose courante dans les négociations.

La scierie de Tembec à Cochrane

La scierie de Tembec à Cochrane

Photo : Radio-Canada / Martine Laberge

Selon le syndicat, Rayonier aurait souhaité que les conventions collectives soient renouvelées d’ici la fin de l’année, mais M. Bourgouin doute que cet échéancier soit réaliste.

Quelques centaines de travailleurs sont affectés aux opérations forestières, et aux usines de sciage, dans le Nord de l’Ontario.

Nord de l'Ontario

Syndicalisme