•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une journée pour commémorer des transgenres

Shandi Strong, femme transgenre

Une centaine de personnes devraient prendre part à la cérémonie, au Riddell Hall, de l'Université de Winnipeg, à 18 h, à la mémoire des transgenres violentés.

Photo : Radio-Canada / Jill Coubrough

Radio-Canada

Une cérémonie consacrée à la commémoration de personnes transgenres violentées à cause de leur orientation sexuelle se déroulera lundi à Winnipeg.

Depuis 12 ans, la ville de Winnipeg s’est jointe à la liste des villes qui se rassemblent à la mémoire de victimes transgenres. Selon Shandi Strong, une défenseure des droits des transgenres, cette initiative permet de sensibiliser et de rassembler la communauté.

Il y a une violence continue envers la communauté transgenre à travers le monde.

Shandi Strong, femme transgenre

« Des familles rejettent même les personnes transgenres qui finissent dans la rue. Alors tu te dis : "Oh, mon Dieu, ça pourrait être moi!" », a ajouté Mme Strong.

Shandi Strong a rappelé qu’au Manitoba des personnes sont mortes à la suite de violence et d’idées anti-transgenres et sexistes. « L'un des cas les plus remarquables était celui de Divas Boulanger », a-t-elle dit.

Le corps battu de la transgenre Divas Boulanger avait été retrouvé dans une aire de repos à 8 km à l'est de Portage la Prairie, le 3 novembre 2004. La jeune femme avait été portée disparue le 18 octobre.

Améliorations

Par ailleurs, Shandi Strong note des progrès au sein de la communauté. Elle prend en exemple l’élection de Julie Lemieux au Québec, la première personne transgenre élue maire au Canada.

Le premier ministre Justin Trudeau a aussi annoncé qu'il offrirait des excuses à la Chambre des communes à la fin du mois aux lesbiennes, gais, bisexuels, transgenres, allosexuels et intersexués qui ont été expulsés de l'armée ou du service public et ceux qui ont été poursuivis en justice pour grossière indécence.

La popularité de la Journée du souvenir des transgenres de Winnipeg au cours de la dernière décennie est aussi un signe d’encouragement, selon Mme Strong.

Une centaine de personnes devraient prendre part à la cérémonie au Riddell Hall de l'Université de Winnipeg, à 18 h.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Manitoba

Société