•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Arrêt redouté de la desserte du Bella-Desgagné à Anticosti

Le navire Belle-Desgagné est en direction du quai de Port-Menier sur l'Île d'Anticosti d'où la photo a été prise.

Le Bella-Desgagné s'approche du quai de Port-Menier sur l'Île d'Anticosti.

Photo : Radio-Canada / Marc-Antoine Mageau

Radio-Canada

Le propriétaire de l'entreprise l'Accommodeur Malouin à l'île d'Anticosti, Nick Malouin, redoute l'arrêt de la desserte du navire Bella-Desgagné à Port-Menier si un service de traversier est établi entre la Gaspésie, Anticosti et la Côte-Nord.

Selon Nick Malouin, le président de la STQ, François Bertrand, aurait évoqué cette possibilité lors de la consultation publique pour le désenclavement de l'île, le 12 novembre, à Port-Menier.

L'entrepreneur Nick Malouin croit que cette option ferait augmenter le prix des produits sur l'île, puisque ses fournisseurs auraient à transporter la marchandise par camion sur plusieurs centaines de kilomètres supplémentaires pour rejoindre les ports d'attache du traversier.

Je suis pour le traversier, ça, c'est sûr à 100 %. Par contre, le fait qu'il n'irait plus ni à Rimouski ni à Sept-Îles, c'est mes liens d'affaires que j'ai peur de perdre un peu.

Nick Malouin, propriétaire de l'entreprise l'Accommodeur Malouin à l'Île d'Anticosti
Des conteneurs de marchandises à bord du Bella-DesgagnésAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Conteneurs de marchandises à bord du Bella-Desgagnés

Photo : Radio-Canada / Louis Garneau


« J'ai plein de fournisseurs dans le fond, poursuit Nick Malouin, ça vient de Québec, ça vient de Montréal et des provinces de l'Ouest, donc plus c'est loin à aller porter, plus ça coûte cher. »

Le président de la Coop d'Anticosti, Tony Bisson, croit pour sa part que les passages plus fréquents du traversier et l'augmentation du nombre de visiteurs sur l'île permettraient possiblement aux résidents d'avoir un panier d'épicerie plus abordable.

En jouant sur les volumes, le prix devient meilleur. Et avec des livraisons plus régulières, cela nous permettra de faire des achats au moment où le marché est bon.

Tony Bisson, président de la Coop d'Anticosti

Certains citoyens espèrent aussi le maintien du passage du Bella-Desgagnés à Port-Menier. « Même à titre personnel, lorsque nous devons commander des matériaux de construction par exemple, ou de gros électroménagers, des meubles… nous magasinons le plus souvent à Rimouski et Sept-Îles, question du choix de fournisseurs qu'offrent ces villes », indique Gaétan Laprise.

Pour sa part, la Société des traversiers du Québec ne confirme pas l'abandon de la desserte du Bella-Desgagnés à Anticosti.

La grue décharge des conteneurs du navire Bella-Desgagné vers le quai de Port-Menier sur l'île d'Anticosti, on aperçoit aussi derrière la passerelle pour les passagers.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

La grue décharge des conteneurs du Bella-Desgagné vers le quai de Port-Meunier sur l'Île d'Anticosti

Photo : Radio-Canada / Marc-Antoine Mageau

La STQ indique toutefois qu'il s'agit d'un des nombreux scénarios à l'étude, dans l'éventualité de la mise en place du nouveau service de traversier.

D'après les informations de Katy Larouche

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Côte-Nord

Société