•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une mère insatisfaite du travail du coroner en chef de la Saskatchewan

La mère de Haven Dubois, Richelle Dubois

Richelle Dubois, mère du jeune Haven Dubois, a eu accès à une version rédigée du rapport policier, en 2016, après avoir dormi dans sa minifourgonnette en face du bureau de police à Regina.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

La mère de Haven Dubois, un jeune Autochtone mort noyé en mai 2015, remet en question la manière dont le coroner en chef de la Saskatchewan a géré le dossier de la mort de son fils de 14 ans.

Richelle Dubois a dû attendre près de huit mois après la mort de son fils pour avoir une version rédigée du rapport policier. Elle considère que le rapport est erroné. Par exemple, ses premières lignes indiquent que Haven Dubois a été retrouvé à la surface de l'eau le visage penché vers le bas, mais sa mère affirme l'avoir retrouvé dans une différente position.

Le rapport du coroner établit alors la noyade comme cause du décès de Haven Dubois, qui a été retrouvé sans vie dans le ruisseau Wascana, dans l'est de Regina.

La consommation de drogue avait été un facteur déterminant, selon le rapport. Des amis de la victime ont indiqué que l'adolescent avait mal réagi après avoir consommé de la marijuana.

Le Service de police de Regina a conclu que la mort de l’adolescent n'était pas suspecte.

Richelle Dubois doit rencontrer lundi la vice-chef de la Fédération des nations autochtones souveraines (FSIN) et le chef de la Première Nation de Pasqua pour discuter de leurs attentes quant à une enquête externe sur le bureau du coroner commandée par la province.

Allégations de racisme

L'enquête a pour but de faire la lumière sur des allégations de racisme envers les Autochtones au bureau du coroner. « Le racisme dans notre province est simplement inacceptable », a souligné le ministre de la Justice, Don Morgan, quand il a lancé l'enquête.

Saskatchewan

Société