•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Peu d'argent des langues officielles pour les écoles francophones à Terre-Neuve-et-Labrador

Darrell Samson était directeur général du conseil scolaire acadien provincial, en Nouvelle-Écosse, avant de devenir député libéral.

Darrell Samson était directeur général du conseil scolaire acadien provincial, en Nouvelle-Écosse, avant de devenir député libéral.

Photo : Radio-Canada/Stéfan Thériault

Radio-Canada

La communauté francophone de Terre-Neuve-et-Labrador reçoit le plus petit pourcentage d'un programme fédéral pour les langues officielles de toutes les provinces.

Un texte de Stéfan Thériault

C'est ce que souligne l'ancien directeur du Conseil scolaire acadien provincial et député libéral de la Nouvelle-Écosse, Darrell Samson.

M. Samson estime que la province en fait trop peu pour les écoles de langue française quand vient le temps de distribuer l'argent du Programme de langues officielles dans l'enseignement (PLOE).

Le Conseil scolaire francophone provincial de Terre-Neuve-et-Labrador l'a invité comme conférencier, durant cette fin de semaine d'assemblées générales annuelles des organismes francophones.

Terre-Neuve-et-Labrador, de toutes les provinces, est celle qui donne le plus petit pourcentage de l'argent qu'elle reçoit de ce programme aux écoles francophones.

La part du lion de l'argent de ce programme pour les langues officielles va dans les écoles anglophones pour l'enseignement du français comme langue seconde.

Darrell Samson indique que c'est la province qui détermine le pourcentage d'argent qui sera accordé au français comme langue maternelle et au français comme langue seconde.

Selon les chiffres qu'il présente, seulement 33 % de l'argent de ce programme est destiné à l'enseignement du français comme langue maternelle à Terre-Neuve-et-Labrador, alors qu'en Nouvelle-Écosse 51 % de l'argent du Programme de langues officielles dans l'enseignement est destiné à l'enseignement du français comme langue maternelle.

Cyrilda Poirier, présidente de la Fédération des francophones de Terre-Neuve-et-Labrador, remet le prix Roger Champagne à Ali Chaisson, notamment pour son rôle-clé dans la deuxième école de langue française à Saint-Jean, Terre-Neuve.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Cyrilda Poirier, présidente de la Fédération des francophones de Terre-Neuve-et-Labrador, et Ali Chaisson, qui est récipiendaire cette année du prix Roger Champagne, notamment pour son rôle-clé dans le projet de deuxième école de langue française à Saint-Jean, Terre-Neuve.

Photo : Radio-Canada/Stéfan Thériault

Terre-Neuve-et-Labrador

Éducation