•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un entraînement hâtif qui rapporte gros au mont Sima près de Whitehorse

Les temps modernes, 6 octobre 1993

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2017 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le mont Sima, près de Whitehorse, accueille la visite des athlètes d'équipes provenant de l'ensemble du pays.

Près de 200 skieurs et planchistes profitent donc, encore cette année, de la neige qu'ils n'ont pas chez eux. Le mont Sima, de son côté, profite de leur visite pour préparer ses pentes à moindres frais.

« Il y a beaucoup d'équipes en Colombie-Britannique et ici, il y a moins d'équipes et moins de monde. On a plus de chance de faire du ski. Les conditions sont meilleures qu'en Colombie-Britannique, même s'il fait très froid » dit Caroline Lomas, l'une des athlètes présentes.

« Ces temps-ci au Québec, il n'y a pas vraiment de neige. Il n'y a pas vraiment d'occasions d'entraînement. En venant ici, au Yukon, on a de la pas pire neige. C'est sûr que les canons à neige qui soufflent le matin c'est pas la meilleure chose, mais la neige comme aujourd'hui est pas mal belle » affirme Sébastien Brière de Montréal.

Des revenus appréciés

En venant s'entraîner au mont Sima tout le mois de novembre, les équipes défraient le double du prix habituel pour utiliser les pentes. Une manne pour la montagne gérée par un organisme à but non lucratif qui, il y a quelques années, souffrait de gros problèmes financiers.

Janet Hink Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Janet Hink est la nouvelle directrice du Mont Sima.

Photo : Radio-Canada / Phillipe Morin

La nouvelle directrice générale, Janet Hink, explique que les revenus générés par ces équipes compensent les frais de fabrication de neige artificielle.

« Ça génère beaucoup de revenus. Nous arrivons à mettre ainsi le fond des pentes qui nous durera jusqu'au mois d'avril. On est très reconnaissant que les équipes viennent et s'intéressent à ce que nous avons ici au mont Sima. »

Une compétition pour les athlètes

Jules Lefebvre devant le remonte-penteAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Le planchiste Jules Lefebvre de l'équipe canadienne s'entraîne au Mont Sima près de Whitehorse.

Photo : Radio-Canada / Philippe Morin

En plus d'un entraînement hâtif, les athlètes de passage participent à des compétitions de qualification. Jules Lefebvre, de l'équipe canadienne, joue gros ces jours-ci.

« On est ici jusqu'au 26 novembre et vers la fin du camp, on va déterminer quels athlètes de l'équipe vont aux premières coupes du monde de la saison donc mon objectif c'est ça, c'est de faire mes premières coupes du monde. »

Pour les Yukonnais, c'est une chance de voir évoluer de jeunes athlètes qu'ils pourront ensuite suivre dans leur carrière professionnelle. Les skieurs et planchistes locaux devront toutefois attendre le premier décembre pour dévaler les pentes du Mont Sima.

Ces athlètes se joindront aux autres participants à la Coupe du Canada le week-end prochain.

Avec les informations de Philippe Morin

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !