•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Sa mission : sauver des meubles du dépotoir

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2017 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

« Depuis le début de l'année, j'ai sauvé 250 meubles et objets, ça me rend super fière », affirme Alexandra Jolin. L'entreprise Flambant rose, qu'elle a créée, donne une deuxième vie aux meubles et objets dont les gens se débarrassent.

« J’ai commencé ce projet-là au sous-sol et tranquillement pas vite ça a pris de l’ampleur et de la popularité, donc j’ai transféré dans mon garage, ensuite j’ai transféré dans la grange chez mes parents », explique-t-elle.

Son « atelier-boutique-entrepôt » a maintenant pignon sur rue à Victoriaville.

Pour trouver la matière première, elle fait le tour des centres de dons de meubles, regarde les petites annonces et va chez les brocanteurs.

Mon objectif, c’est de sauver le plus de meubles possible du dépotoir.

Une citation de : Alexandra Jolin, fondatrice de l'entreprise Flambant rose

Le reportage d'Anne-Andrée Daneau

Photo : Radio-Canada

« Je ramasse aussi beaucoup de meubles que les gens abandonnent sur le trottoir, dont ils veulent se débarrasser, qu’ils n’aiment plus, moi tout de suite je reste à l’affût de ça, et je sauve ce qui est encore potable et [les meubles où] je vois du potentiel », ajoute-t-elle.

Alexandra Jolin prend ensuite des photos des meubles et objets remis à neuf et repeinturés et les met sur Internet pour vendre ses créations.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !