•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le budget d'immobilisation de l'Île-du-Prince-Édouard prend du poids

Allen Roach, ministre des Finances de l'Île-du-Prince-Édouard

Allen Roach, ministre des Finances de l'Île-du-Prince-Édouard

Photo : CBC

Radio-Canada

Le budget d'immobilisation de l'Île-du-Prince-Édouard prend de l'expansion. Le gouvernement prévoit investir 134 millions de dollars dans l'infrastructure de la province au cours du prochain exercice financier. C'est 38 millions de dollars de plus qu'au cours du présent exercice.

Un texte de François Pierre Dufault

Le gouvernement libéral de Wade MacLauchlan annonce 21 millions de dollars pour la construction et la rénovation d'écoles, dont 5 millions de dollars pour un projet d'agrandissement de l'École-sur-Mer, à Summerside.

« Au cours des 10 dernière années, des investissements majeurs dans l'infrastructure [scolaire] ont permis d'améliorer grandement l'environnement d'apprentissage des jeunes insulaires », a déclaré le ministre des Finances, Allen Roach, lors du dépôt du budget d'immobilisation annuel à l'Assemblée législative, vendredi.

Dans son budget d'immobilisation, le gouvernement annonce aussi pour 2019 le remplacement de l'école élémentaire anglophone Sherwood, à Charlottetown. Il s'agit, incidemment, d'une promesse du candidat libéral Bob Doiron qui brigue une élection complémentaire dans la circonscription voisine de Charlottetown-Parkdale à la fin novembre.

Le premier ministre Wade MacLauchlan dit que le retour à l'équilibre budgétaire permet, cette année, au gouvernement provincial d'investir davantage dans l'infrastructure. Il s'agirait d'ailleurs, selon lui, du deuxième plus important budget d'immobilisation de l'histoire de la province.

Nous avons l'occasion, comme gouvernement, d'investir là où les besoins sont grands, mais aussi là où les opportunités sont grandes.

Wade MacLauchlan, premier ministre de l'Île-du-Prince-Édouard

Dans son budget d'immobilisation, le gouvernement de l'Île-du-Prince-Édouard annonce aussi la construction d'un « campus moderne de santé de mentale » pour remplacer le vieil hôpital psychiatrique Hillsborough, à Charlottetown. Les sommes allouées au cours du prochain exercice financier, soit moins d'un million de dollars, ne couvrent toutefois que la planification du nouvel établissement.

Trois jours après avoir fait connaître dans un discours du Trône leur intention de mettre sur pied un réseau Internet haute vitesse sur fibre optique d'un bout à l'autre de la province, les libéraux précisent qu'ils investiront dans le projet jusqu'à 30 millions de dollars au cours des trois prochaines années.

Chantiers routiers

Sans surprise, c'est le ministère des Transports qui obtient la part du lion de ce budget d'immobilisation. Le gouvernement prévoit investir 53 millions de dollars dans des chantiers routiers, ce qui inclut le resurfaçage de 138 kilomètres de routes provinciales.

Fait intéressant : le gouvernement libéral a gardé le secret sur son budget d'immobilisation jusqu'à la toute dernière minute. L'opposition et les médias n'ont pas eu accès à des copies du document sous embargo, comme c'est le cas habituellement. Ironiquement, le Parti libéral de l'Île-du-Prince-Édouard a partagé sur son compte Twitter les grandes lignes du budget dès le début du discours en chambre d'Allen Roach.

Cette manière peu orthodoxe de déposer un budget n'a pas manqué de faire réagir l'opposition à Charlottetown.

« Il y a l'aile politique du Parti libéral. Et il y a l'aile législative du parti », a fait valoir le député progressiste-conservateur Steven Myers après le dépôt du budget, vendredi. « Manifestement, [l'aile politique] du parti a eu accès à des détails et les a partagés sur Twitter en temps réel pendant que le ministre parlait. Je ne vois pas comment ça n'enfreint pas les règles de l'Assemblée législative. »

Le président de l'Assemblée législative, Buck Watts, a pris la question en délibéré, à la demande de l'opposition.

Acheter des votes ?

L'opposition s'est aussi montrée agacée par l'annonce du remplacement de l'école Sherwood. Certains députés ont accusé à mot couvert le gouvernement de vouloir acheter des votes.

« Il n'y a jamais eu d'annonce concernant la construction d'une nouvelle école [...] avant le début de l'année scolaire », a indiqué la députée progressiste-conservatrice Darlene Compton à sa sortie de l'Assemblée législative. « Et maintenant, nous avons cette annonce [d'une nouvelle école] en plein milieu d'une élection complémentaire. Il y a lieu de se poser des questions. »

Pour sa part, le chef du Parti vert, Peter Bevan-Baker, s'est dit préoccupé par l'escalade des dépenses dans l'infrastructure. « C'est tout à fait opportun que ce budget soit déposé pendant la semaine de la sensibilisation aux dépendances, parce que j'ai l'impression que ce budget prouve une fois de plus que le gouvernement libéral est accro à des niveaux insoutenables de dépenses », a-t-il déclaré avec ironie.

Alors que le budget d'immobilisation est déposé à l'automne, le budget de fonctionnement de l'Île-du-Prince-Édouard est habituellement déposé au printemps.

Île-du-Prince-Édouard

Politique provinciale