•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Martin Matte a hâte de voir la maison de sa Fondation à Trois-Rivières

Martin Matte se réjouit des nouvelles maisons en chantier pour les victimes de traumatismes crâniens, dont celle de Trois-Rivières.

Martin Matte se réjouit des nouvelles maisons en chantier pour les victimes de traumatismes crâniens, dont celle de Trois-Rivières.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

La Fondation Martin Matte, qui vient en aide aux victimes de traumatismes crâniens, a vu le jour il y a une décennie. « On a fait ça il y a 10 ans, mais le but précis, c'était d'avoir quelque chose à Trois-Rivières, c'est la raison pour laquelle on vit! », ironise l'humoriste derrière la cause. Au-delà de la blague, il n'est pas si loin de la vérité.

Un texte de Marie-Ève Trudel

La première maison Martin Matte aurait pu voir le jour à Trois-Rivières, où la première demande a été formulée à la Fondation du même nom. À l'époque, l'Agence de santé de la Mauricie avait envoyé un dossier, détaillant l'importance des besoins.

Délais administratifs obligent, la maison Martin-Matte de Trois-Rivières sera finalement la septième d'un réseau qui se déploie à la grandeur de la province avec celles de Laval, Sherbrooke, Blainville, Québec, Coaticook et Saint-Prosper.

Les 10 futurs résidents, qui devraient intégrer leur logement en décembre 2018, ont dû composer avec des retards dans le projet. Le chantier devrait être amorcé dans les prochaines semaines.

Je leur dis patience, j'ai juste hâte pour eux autres qu'ils rentrent, puis je souhaite être là à l'ouverture de la maison et saluer tout le monde qui va vivre là.

Martin Matte, humoriste et fondateur, Fondation Martin-Matte

Où en est la construction de la Maison Martin-Matte à Trois-Rivières? Ne manquez pas notre reportage à ce sujet le mardi 21 novembre, au Téléjournal Mauricie et sur le Web.

Des besoins « immenses »

Chaque jour, 10 personnes subissent un traumatisme crânien au Québec, rappelle la Fondation Martin-Matte.

« C'est fou, dit Martin Matte. Les besoins sont immenses. Faut pas s'arrêter à ça, faut justement continuer à travailler, puis à aider le plus de monde possible », dit celui qui croit que la maison de Trois-Rivières pourrait servir de modèle.

La maison à construire sera la première à accueillir uniquement des victimes de traumatismes crâniens, alors que les autres établissements accueillent également des résidents avec des déficiences physiques.

Martin Matte souligne les 10 ans de la fondation qui porte son nom. Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Martin Matte souligne les 10 ans de la fondation qui porte son nom.

Photo : Radio-Canada

À ce jour, 107 victimes de traumatismes crâniens sont locataires dans une maison Martin-Matte. Quelques dizaines d'autres s'ajouteront lorsque les chantiers de Trois-Rivières et de Trois-Pistoles seront complétés.

Du répit

Outre les maisons qui offrent des soins à toute heure du jour et de la nuit, la Fondation Martin-Matte propose aussi des services de répit à quelque 1000 familles éprouvées.

« Juste d'avoir des enfants en bonne santé, c'est souvent beaucoup d'ouvrage », dit Martin Matte, nuançant la réalité pour les familles qui prennent soin d'un proche lourdement handicapé ou traumatisé crânien.

Au Québec, une quarantaine d'organismes rattachés à la Fondation offrent des camps, de même que des soirées ou des fins de semaine de repos.

La Fondation Martin-Matte offre des services de répit à travers le Québec. Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

La Fondation Martin-Matte offre des services de répit à travers le Québec.

Photo : Radio-Canada / Marie-Ève Trudel

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Mauricie et Centre du Québec

Santé mentale