•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

De possibles délibérations dès lundi au procès de Basil Borutski

Basil Borutski vu de profil dans le box des accusés au palais de justice d'Ottawa.

Un croquis d'audience de Basil Borutski, le mercredi 15 novembre 2017.

Photo : Radio-Canada / Laurie Foster-MacLeod

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2017 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le jury du procès de Basil Borutski, un homme accusé de triple meurtre, pourrait commencer ses délibérations dès lundi, au palais de justice d'Ottawa.

Mercredi matin, la poursuite a présenté son 45e et dernier témoin, une spécialiste judiciaire des armes à feu lors du procès de Basil Borutski, accusé du meurtre prémédité de Carol Culleton, Anastasia Kuzyk et Nathalie Warmerdam.

L'experte a expliqué que l'arme trouvée aux côtés de M. Borutski lors de son arrestation est la même que celle utilisée pour tuer deux des victimes. Il s'agissait d'une arme tronçonnée, vieille et rouillée, mais encore en état de fonctionner.

Le juge a ensuite demandé à M. Borutski, qui se défend lui-même, s'il voulait présenter une défense et faire entendre des témoins ou témoigner. Le présumé meurtrier n'a pas répondu. Il est demeuré silencieux, comme c'est le cas depuis le début du procès.

Le procès devait au départ durer jusqu'en janvier, mais cette durée est écourtée puisqu'il n'y aura aucune défense présentée par l'accusé.

Lundi, la cour doit entendre les plaidoiries finales. La couronne va prendre la parole et ce sera ensuite au tour de l'accusé, s'il décide de le faire.

Rappelons que Carol Culleton, Anastasia Kuzyk et Nathalie Warmerdam ont été tuées le 22 septembre 2015, dans la région de Wilno, à l'ouest d'Ottawa.

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.