•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  • Archives
  • En 1987, le boulevard Dorchester devenait le boulevard René Lévesque

    Panneaux indiquant le nom des rues
    Angle du boulevard Dorchester et de la rue Saint-André, en 1987 Photo: Radio-Canada
    Radio-Canada

    Le 16 novembre 1987, deux semaines après le décès de René Lévesque, la Ville de Montréal annonce qu'elle rebaptisera le boulevard Dorchester. Il prendra désormais le nom de l'ancien premier ministre du Québec. Une décision qui déplaît aux résidents de la Ville de Westmount, territoire traditionnellement anglophone.

    À l’époque, le boulevard Dorchester au centre-ville de Montréal est l’une des voies les plus connues et les plus achalandées. Au Téléjournal du 16 novembre 1987 animé par Bernard Derome, le journaliste Jacques Bissonnet explique le choix de cet axe est-ouest.

    Téléjournal, 16 novembre 1987

    « Montréal a choisi ce boulevard parce qu’il comporte une certaine relation avec l’action de l’ancien premier ministre Lévesque. » En effet, René Lévesque a d’abord exercé la profession de journaliste dans les années 1940 et 1950 à Radio-Canada. L’ancien et l'actuel édifice de la société d'État se trouvent sur Dorchester. Comme ministre libéral, René Lévesque a œuvré à la nationalisation de l’électricité au Québec. Le siège social d’Hydro Québec se situe aussi sur ce boulevard.

    Un boulevard pour unir l’est et l’ouest

    Du même coup, la Ville veut témoigner du climat de bonne entente entre les deux principales communautés linguistiques à Montréal.

    Il est également apparu comme souhaitable que la rue identifiée soit dans le sens est-ouest, afin de souligner le rapprochement entre les communautés francophones et anglophones. 

    Kathleen Verdon, membre du comité exécutif de Montréal
    Première édition, 17 novembre 1987

    Cette décision ne plaît pas à la Ville de Westmount, où se situe une portion du boulevard. C’est ce qu’explique la journaliste Ghislaine Bouffard au bulletin de nouvelles Première édition du 17 novembre 1987 animé par Céline Galipeau. Au conseil municipal, les Westmountais mettent en doute l’empressement de la Ville de Montréal à rebaptiser le boulevard Dorchester. La mairesse, May Cutler, affirme que « ce n’est pas une façon d’agir ».

    Une décision contestée

    Montréal ce soir, 1er décembre 1987

    Le 1er décembre 1987, le conseil municipal montréalais adopte officiellement le changement de nom, comme l’annonce l’animatrice Marie-Claude Lavallée au bulletin de nouvelles Montréal ce soir. Jacques Bissonnet assiste à la séance du conseil où la décision provoque le mécontentement de plusieurs citoyens de langue anglaise. « Vivons-nous dans une société démocratique où la majorité respecte la minorité? » se demande l’une d’elles.

    Dans un vox pop, quelques Montréalais anglophones s’expriment sur cette décision. La plupart désapprouvent ce changement qu’ils jugent précipité. D’autant plus que le fondateur du Parti québécois n’a pas la cote dans les milieux anglophones.

    Westmount décidera donc de ne pas suivre Montréal en conservant le nom de Dorchester pour la portion du boulevard qui se trouve sur son territoire.

    Encore plus de nos archives

    Archives

    Grand Montréal