•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La popularité de Bixi atteint des niveaux inégalés

Une station de vélos Bixi, à Montréal
Une station de vélos Bixi, à Montréal Photo: Radio-Canada / Luc Lavigne
Radio-Canada

La saison de Bixi Montréal, qui prendra fin à minuit mercredi soir, a été celle de tous les records, selon l'organisme à but non lucratif (OBNL), qui a enregistré une hausse des déplacements de 18 % par rapport à l'an dernier.

Un texte de Jérôme Labbé

En fait, tous les indicateurs sont à la hausse, selon la porte-parole de Bixi, Bérangère Thériault. Le nombre d'utilisateurs uniques, par exemple, a grimpé de 10 % comparativement à 2016, tandis que les achats – tous types d'abonnement confondus – ont crû de 22 %.

Le 375e anniversaire de Montréal expliquerait en partie cette hausse d'achalandage, mais Mme Thériault rappelle aussi que 80 stations avaient été ajoutées cette année, de même que 1000 vélos à sept vitesses – un nouveau modèle, qui succède à la bicyclette à trois vitesses utilisée depuis les débuts de Bixi Montréal, au printemps 2009.

Elle souligne aussi la popularité de nouveaux produits. « On voit beaucoup que l'aller simple est très populaire depuis qu'il a été introduit au cours des dernières années », constate-t-elle, ajoutant que Bixi Montréal offrait aussi un rabais à ceux qui se procuraient plus de 10 allers simples.

Mme Thériault invoque également les six « Dimanches Bixi gratuits » qui, selon elle, « ont contribué à faire connaître le service à un maximum de personnes », précisant que 28 % des utilisateurs qui ont expérimenté Bixi lors de ces journées se sont par la suite abonnés au service de vélopartage montréalais. Cette promotion en était cette année à sa deuxième édition.

Il était en outre possible cette année de louer un bixi avec sa carte Opus. Il fallait toutefois s'inscrire au préalable sur le site web de Bixi et associer une carte de crédit à son compte.

Les vélos seront entreposés jusqu'au 15 avril prochain, date à laquelle s'amorcera la 10e saison de Bixi Montréal.

Un service populaire, mais coûteux

L'organisme qui gérait Bixi s'était placé sous la protection de la Loi sur la faillite et l'insolvabilité en janvier 2014. La Ville de Montréal avait sauvé Bixi de la faillite en créant un OBNL pour gérer le système de vélo en libre-service. Elle continue néanmoins à lui verser 2,9 millions de dollars par année.

Dans une recherche publiée le 12 avril dernier (Nouvelle fenêtre), l'Institut économique de Montréal estimait que Bixi aura coûté 60 millions de dollars à la Ville de Montréal en 10 ans.

De plus, la Ville a été condamnée il y a quelques mois, par la Cour supérieure du Québec, à payer 15,9 millions de dollars au syndic de faillite de la Société de vélo en libre-service (SVLS), l'ancien gestionnaire de Bixi.

Bixi Montréal compte 6250 vélos répartis dans 540 stations de Montréal, Longueuil et Westmount. Le service est en activité 214 jours par année.

Son prochain rapport financier sera déposé en juin 2018. L’exercice financier 2016 s'était terminé avec un excédent de 654 075 $.

Grand Montréal

Transports