•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Archives

L’âge d’or des quilles au petit écran

Image d'un quilleur avec le titre «L'Heure des quilles»

Infographie d'ouverture de l'émission «L'Heure des quilles»

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2017 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Il y a 60 ans, L'Heure des quilles faisait son entrée à la télévision. L'émission sportive va rapidement devenir un rendez-vous. Chaque dimanche après-midi, les familles se réunissent devant le petit écran pour suivre la compétition. L'engouement pour les quilles est tel que les cotes d'écoute de l'émission frôlent celles de La Soirée du hockey. Retour en archives sur ce grand classique de la télévision de Radio-Canada.

L’émission L'Heure des quilles tient l’antenne pendant plus de vingt ans, de 1957 à 1978. Dès sa première année de diffusion, elle connaît un succès sans précédent. À un point tel que, pour la deuxième saison, 640 quilleurs venus des quatre coins du Québec tentent leur chance lors du tournoi de qualification. Ils souhaitent avoir la chance de participer à l’émission et ainsi d'être vus et admirés par des millions de téléspectateurs.

La télévision contribue fortement à populariser les quilles au Québec. Des quilleurs amateurs deviennent professionnels et se disputent chaque semaine des bourses importantes. En moins de dix ans, le nombre de joueurs et de salles de quilles double. L’engouement pour ce sport intérieur est extraordinaire, mais il est également pris bien au sérieux.

Montage d’archives montrant l’évolution de l’émission L’Heure des quilles en ondes à la télévision de Radio-Canada de 1957 à 1978

Notre montage d’archives montre bien le prestige et l’importance accordés à L’Heure des quilles dans les années 60. Ne serait-ce que par cette déclaration du directeur du service des sports de Radio-Canada datant de 1963. Paul-Marcel Raymond annonce alors que la prochaine saison fera place au « sport des 10 quilles », les grosses quilles remplaçant les petites! L’émission a aussi vu passer de nombreux présentateurs de renom, dont Gaétan Montreuil, Winston McQuade et Lionel Duval, mais un seul descripteur : Yvon Blais.

« Une foule très nombreuse s’est réunie au Salon Laurentien afin d’assister à nos matchs qui vous parviennent en direct »

— Une citation de  Le descripteur Yvon Blais

Chaque semaine, les téléspectateurs sont invités à assister en personne à leur « programme favori ». Les abats sont chaudement applaudis par le public, qui ajoute ainsi beaucoup d’ambiance aux joutes.

À travers les années, l’émission fait l’objet de nombreuses innovations techniques : diffusion en direct, écran divisé pour bien suivre l’action et bien sûr, transition à la couleur. Notre montage d’archives vous montre d’ailleurs que certains champions ont traversé ce grand passage du noir et blanc à la couleur!

Publicité de la bière Dow avec le présentateur Raymond Lebrun montrant les bonnes manières à adopter aux quilles.

L’émission L’Heure des quilles, c’est aussi un important commanditaire : la bière Dow. Un commanditaire qui a bien saisi la grande popularité des quilles. Les 500 000 exemplaires du Manuel du quilleur qu’il publie en 1962 s’envolent en un rien de temps. Puis, dans cet extrait d’un message publicitaire de 1964, le commanditaire décrit les bonnes manières à adopter aux quilles. De quoi nous faire réaliser que, bien plus qu’un loisir, les quilles sont à l’époque un véritable mode de vie.

Pour les dernières saisons, l’émission L’Heure des quilles est diffusée durant la période estivale. Elle se termine ainsi le 13 août 1978, plus de 20 ans après son entrée en ondes, le 17 novembre 1957. Si le sport des quilles est depuis en déclin, L’Heure des quilles demeure dans le palmarès des émissions les plus populaires dans l’histoire de Radio-Canada.

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.