•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le NPD fédéral n’appuie plus sans réserve Muskrat Falls

Portrait de Jagmeet Singh.

Jagmeet Singh effectuait mardi sa première visite à Terre-Neuve-et-Labrador depuis son élection comme chef du NPD fédéral.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Le discours du Nouveau-Parti démocratique sur le projet hydroélectrique de Muskrat Falls, à Terre-Neuve-et-Labrador, a changé depuis l'élection de son nouveau chef, Jagmeet Singh.

M. Singh était de passage, mardi, dans la province où il a passé les sept premières années de sa vie. Son père était alors étudiant en médecine à l’Université Memorial.

Mais en dépit de ce lien avec Terre-Neuve, il n’est pas prêt à appuyer sans réserve le projet hydroélectrique de Muskrat Falls, comme ses prédécesseurs Thomas Mulcair et Jack Harris.

Il a expliqué mardi que les anciens chefs estimaient que le mégaprojet reposait sur des assises financières solides et qu’il avait l’appui des communautés autochtones environnantes.

La situation a changé, a-t-il dit. « Des questions importantes se posent, des questions sur la viabilité du projet, compte tenu du fait qu’il a doublé. Deuxièmement, nous savons maintenant qu’il y a une assez forte opposition des communautés autochtones à ce projet. »

Il ne va pas jusqu’à condamner le projet, toutefois.

« Pour l’instant, ces deux questions [le coût et l’opposition des communautés autochtones] me préoccupent. Je veux m’assurer qu’on s’y attaque. Je ne suis pas à l’aise avec un projet qui laisse ces questions en suspens. »

La construction du barrage de Muskrat Falls a coûté beaucoup plus cher que prévu.

La construction du barrage de Muskrat Falls a coûté beaucoup plus cher que prévu.

Photo : La Presse canadienne / Andrew Vaughan

Des espoirs pour le NPD en Atlantique

M. Singh a par ailleurs dit espérer que son passé dans la province se traduira par un plus grand appui des Terre-Neuviens et Labradoriens à son parti lors des prochaines élections fédérales.

Les sept sièges de la province sont allés aux libéraux, lors des dernières élections. Un candidat vedette du NPD, Jack Harris, a été défait par une mince majorité et un autre député néo-démocrate sortant, Ryan Cleary, a également perdu son siège.

Jagmeet Singh croit que le contexte de l’époque a favorisé les libéraux. « C’était une élection unique… Les gens étaient en colère contre le gouvernement Harper! »

« Les choses ont changé, ajoute-t-il. Les gens d’un bout à l’autre du pays et particulièrement dans les provinces de l’Atlantique remarquent qu’il manque d’opposants à la Chambre [des communes] pour obliger le gouvernement à respecter ses promesses. »

Avec les informations de CBC

Terre-Neuve-et-Labrador

Politique fédérale