•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Fermont : Champion relance la production de la mine du lac Bloom

Mine du lac Bloom, près de Fermont
Mine du lac Bloom, près de Fermont Photo: Radio-Canada / Evelyne Côté
Radio-Canada

Minerai de fer Québec, une filiale de Champion Iron Limited, annonce la relance de la production de fer de la mine du lac Bloom, près de Fermont. Le redémarrage de la mine représente 450 emplois directs, selon le gouvernement.

Un investissement additionnel de 26,2 millions de dollars du gouvernement du Québec permet à Champion Iron de relancer les activités de la mine. Le gouvernement avait déjà investi 25,2 millions de dollars pour soutenir les travaux de relance au courant des dernières années. La reprise des activités est prévue pour mars 2018.

Le ministre de l'Énergie et des Ressources naturelles, Pierre Moreau, estime que le site de la mine du lac Bloom revêt une importance stratégique pour l'économie du Québec.

Ce projet fait partie des initiatives qui contribueront de façon significative à la réussite du Plan Nord. Il favorisera la mise en valeur de nos ressources naturelles de manière responsable, tout en mettant à profit notre main-d'œuvre qualifiée.

Pierre Moreau, ministre de l'Énergie et des Ressources naturelles

Champion Iron s'assure de conditions gagnantes

Le président-directeur général de Champion Iron, Michael O'Keeffe, souligne l'importance des partenariats mis en place pour assurer la relance de la mine.

Le projet aura surtout requis un engagement sans précédent de plusieurs partenaires, sans qui rien de tout cela ne serait possible aujourd'hui : administrateurs, investisseurs, gouvernement, partenaires, fournisseurs, syndicat, employés.

Michael O'Keeffe, président-directeur général de Champion Iron

De son côté, le chef de l'exploitation de la mine du lac Bloom, David Cataford, assure que la qualité de fer du lac Bloom est recherchée à travers le monde.

Vu que c'est un fer de haute qualité, on réussit à avoir une bonne prime dans le marché actuel. Donc, même si le fer typique se détaille autour de 60 $ la tonne, un fer de la qualité du type du lac Bloom, ça peut aller chercher jusqu'à 80 $.

David Cataford, chef de l'exploitation de la mine du lac Bloom
David Cataford avec un casque de construction. En arrière-plan, un camion lourd.David Cataford, chef de l'exploitation pour la mine du lac Bloom Photo : Radio-Canada

Montage financier de la mine du lac Bloom

  • Caisse de dépôt et placement du Québec : 100 millions de dollars
  • Sprott Resource Lending : 80 millions de dollars
  • Sojitz Corporation :40 millions de dollars
  • Glencore International : 31 millions de dollars
  • Gouvernement du Québec : 51,4 millions de dollars
  • Financement par action : 20 millions de dollars
  • Champion Iron Mines : 10,5 millions de dollars pour l'achat du site

Le syndicat des métallos satisfait de la reprise des activités

Présent à l'annonce du redémarrage de Champion, le coordonnateur régional du syndicat des Métallos, Nicolas Lapierre, constate avec satisfaction le retour au travail de ses membres.

Tout notre monde qui devait être rappelé au niveau du syndicat des Métallos l'a été, donc il y aura de l'embauche en 2018, avec l'objectif d'avoir, en mars, 300 travailleurs syndiqués et au total 450, en incluant les cadres.

Nicolas Lapierre, coordonnateur régional du syndicat des Métallos
Le coordonnateur des Métallos pour la Côte-Nord, Nicolas LapierreLe coordonnateur des Métallos pour la Côte-Nord, Nicolas Lapierre Photo : Radio-Canada / Marc-Antoine Mageau

Plus de 110 travailleurs et travailleuses en poste au lac Bloom au moment de la fermeture de Cliffs ont été rappelés au travail, et d'autres devraient suivre au cours des prochaines semaines

La mine du lac Bloom d'hier à aujourd'hui

La minière compte produire 7 millions de tonnes de concentré de fer par année pendant 20 ans. Une étude de faisabilité réalisée en février dernier par la minière Champion Iron Mines démontre la rentabilité de la mine.

En date du 15 novembre, le minerai de fer se vendait sur les marchés internationaux 61 $ US la tonne. Selon l'étude de faisabilité, le coût de production au lac Bloom se situerait à 45 $ US la tonne.

Dans son dernier rapport trimestriel, Champion chiffre à 326,8 millions de dollars le montant requis pour le redémarrage de la mine.

Sojitz Corporation, une importante maison de commerce japonaise établie à Tokyo, s'est engagée à acheter 3 millions de tonnes de fer par année, soit 40 % de la production. La multinationale Glencore s'est quant à elle engagée en août dernier à acheter le reste de la production.

Cliffs ressources naturelles avait acquis la mine au coût de 4,9 milliards de dollars en 2011, pour ensuite l'exploiter durant trois ans. La société Champion Iron Limited est devenue officiellement propriétaire des installations en avril 2016 après avoir présenté une offre d'achat de 10,5 millions de dollars.

Champion veut réduire de 40 % les émissions de gaz à effet de serre, notamment en procédant au remplacement de la chaudière à l’huile par une fonctionnant à l’électricité. Pour ce faire, la minière a bénéficié d'un montant de 5,2 millions de dollars du gouvernement du Québec.

500 personnes travaillaient au lac Bloom de 2011 à 2014. Près de 90 % de la main d'œuvre faisait alors du navettage, du fly-in fly-out.

Côte-Nord

Métaux et minerais