•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Oncologie dans le Nord-Ouest : Grand-Sault réclame un moratoire

L'hôpital de Grand-Sault vu de l'extérieur.

Le comité souhaite que les services d'oncologie continuent d'être offerts par du personnel de Grand-Sault.

Photo : Radio-Canada / Kassandra Nadeau-Lamarche

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2017 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le comité communautaire de la santé de l'hôpital général de Grand-Sault réclame un moratoire sur le retour des services d'oncologie. Selon le comité, la solution apportée par le Réseau de santé Vitalité la semaine dernière pour permettre à l'hôpital de garder ses services d'oncologie n'est pas viable.

Un texte de Kassandra Nadeau-Lamarche

La semaine dernière, le Réseau de santé Vitalité a proposé de créer un nouveau poste d’infirmière immatriculée basée à Edmundston, mais qui pourrait se déplacer à Grand-Sault et à Saint-Quentin. Cette solution a par la suite été approuvée par le gouvernement provincial. Le comité de l’hôpital de Grand-Sault l’accepte comme solution temporaire pour maintenir le service, mais ne croit pas que celle-ci pourra être maintenue de façon permanente.

Des expériences du passé

Pour justifier leur position, les membres du comité disent se baser sur des expériences déjà vécues par la communauté. « On a déjà eu ce genre de voyagement là pour des services, et ça ne fonctionnait pas donc on a perdu nos services », assure le président du comité Guildo Godbout. Le comité se questionne sur la durabilité de cette solution, surtout avec l’hiver qui approche.

C’est du voyagement. Pis vous savez comme tout le monde, la température, ça ne nous permet pas toujours de pouvoir voyager d’un bord à l’autre.

Une citation de : Guildo Godbout

Le comité continue de vanter la compétence du personnel infirmier de l’hôpital de Grand-Sault qui administre déjà les services d’oncologie. « Les services ont été dispensés par les infirmières de Grand-Sault ça fait 25 ans. On devrait pouvoir continuer à le faire ici », soutient Guildo Godbout.

Retour d’autres services perdus

En plus des services standards d’oncologie, le comité communautaire de la santé de l’hôpital de Grand-Sault demande le retour de services disparus depuis quelques années dans la région, comme le traitement du cancer du sein ainsi que les services préopératoires.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !