•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le ras-le-bol d'une utilisatrice du transport en commun

Une femme qui n'a pu monter à bord d'un autobus bondé a manifesté son mécontentement en marchant devant le véhicule.

Une femme qui n'a pu monter à bord d'un autobus bondé a manifesté son mécontentement en marchant devant le véhicule.

Photo : Andreas Wesley/CBC

Radio-Canada

Une femme qui n'a pu monter à bord d'un autobus municipal bondé a manifesté son mécontentement en marchant devant le véhicule.

L'incident, qui s'est produit vendredi après-midi à Toronto, a été filmé par un réalisateur de CBC.

La dame attendait l'autobus en fin d'après-midi avec environ 100 autres personnes. Quand deux autobus sont arrivés, les gens sont montés à bord.

Le chauffeur a toutefois dû demander à certains passagers de descendre, en leur expliquant qu'il ne pouvait repartir s'il ne voyait pas la porte.

Pas de place dans l'autobus? Marchons!

Quelques-uns, dont la passagère en question, sont descendus. Puis la dame s'est mise à marcher dans la rue, devant l'autobus.

L'affaire a duré plusieurs minutes.

Une porte-parole de la Commission de transport de Toronto (CTT) explique que l'agence n'a pas entendu parler de problèmes récurrents touchant le circuit 47, dans l'ouest de la ville. Elle n'a donc pas l'intention d'ajouter des autobus supplémentaires.

Susan Sperling rappelle qu'il y a de nombreux moyens de se plaindre du service ou du comportement d'un employé de la CTT : en envoyant un message sur Twitter, en appelant ou en remplissant un formulaire en ligne.

Descendre dans la rue et se placer dans une situation potentiellement dangereuse n'est pas la bonne façon de manifester son mécontentement, conclut-elle.

D'après les renseignements d'Andreas Wesley et de Salma Ibrahim, de CBC

Toronto

Transport en commun