•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’Italie exclue de la Coupe du monde de 2018

Gianluigi Buffon

Photo : Getty Images / Valerio Pennicino

Radio-Canada

Après 14 participations de suite à la Coupe du monde de soccer, la Squadra Azzurra devra regarder le prochain tournoi à la télévision. La Suède a accroché l'Italie chez elle, lundi, pour l'emporter 1-0 au cumulatif dans le barrage des qualifications pour le Mondial russe.

La Suède, pour sa part, se qualifie pour une première fois en 12 ans.

« Ce match a démontré la valeur de notre collectif, a déclaré le sélectionneur suédois, Janne Andersson. Nous sommes restés solides durant tout ce barrage. Je suis très ému et très heureux. Nous nous sommes adaptés [à l'absence de Zlatan Ibrahimovic] et nous jouons d'une autre façon. Je suis très heureux, surtout pour les joueurs. Pour beaucoup, c'était la dernière chance de jouer une Coupe du monde. »

Pour ce qui était son dernier match avec l’équipe nationale, le légendaire gardien Gianluigi Buffon, 39 ans et 175 sélections au compteur, n’a pas cédé devant les rares attaques suédoises. Mais ses coéquipiers, trop longtemps sans imagination et sans idées même s’ils ont essentiellement monopolisé le ballon, n’ont pu lui offrir le but de la délivrance.

Malheureux exclu de ce qui aurait été son sixième Mondial, un record, Buffon aura tout de même proposé au soccer international un dernier acte de grande classe lorsqu’il a applaudi l’hymne suédois au milieu des sifflets du public milanais.

Je suis désolé, désolé, désolé. Pas pour moi, mais pour tout le football, parce que nous avons échoué et même d'un point de vue social ça peut être vraiment important. C'est le seul regret que j'ai. Pas d'arrêter, parce que le temps passe et que c'est normal que ça se passe comme ça. Je regrette juste que mon dernier match en sélection coïncide avec cette élimination. Je laisse des garçons qui feront parler d'eux, que ce soit [Mattia] Perin ou [Gianluigi] Donnarumma. J'embrasse tous ceux qui m'ont soutenu.

Gianluigi Buffon

Avec 23 tentatives et 6 tirs cadrés, l’Italie a pu créer des occasions franches. Les Italiens ont cru à quelques reprises en fin de rencontre que, cette fois, c’était la bonne pour les quadruples champions du monde, surtout lorsque Stephan El Shaarawy a vu sa volée rebondir sur les poings du gardien Robin Olsen.

Au sifflet final, ce sont bel et bien les Suédois qui ont célébré leur qualification. Ironie du sort, l’Italie n’avait plus raté le grand rendez-vous du soccer international depuis 1958, en Suède.

Avec les informations de Agence France-Presse

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Soccer

Sports