•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des passionnés veulent transformer un bunker de la guerre froide en musée

Un homme devant un bâtiment

Fred Armbruster aimerait faire de cet ancien bunker un musée.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Des passionnés d'histoire travaillent pour transformer un ancien centre de commandement d'Edmonton utilisé pendant la guerre froide en un musée dédié à l'histoire de la défense civile de la capitale albertaine.

Fred Armbruster a découvert ce bloc de béton recouvert de végétation lors d’une chaude journée d’été en 2009. Il n’avait aucune idée de ce que c’était. Le seul indice dont il disposait étaient quelques mots gravés dans le béton de l’enceinte clôturée: « Défense civile Edmonton »

Il a découvert plus tard que ce bâtiment était en fait le premier bunker complètement équipé comme un centre de commandement construit au Canada pendant la guerre froide.

Construit en 1953, la structure d’environ 240 mètres carrés avec un plafond haut de plus de 3 mètres était la ligne de front pour la défense civile d’Edmonton.

« Ce n'était pas conçu pour résister à une bombe, mais pour protéger les gens contre les retombées », explique Fred Armbruster, qui est devenu un défenseur du bunker en tant que fondateur et directeur général de l'Association du Musée canadien de la défense civile.

En cas de catastrophe naturelle ou provoquée par l'homme, le refuge aurait été capable d’héberger les responsables de la coordination de l'intervention et du rétablissement de la ville. Jusqu'à 36 personnes auraient pu être hébergées pendant une période de sécurité de 14 jours.

Le bâtiment reste fermé pour des raisons d'environnement et de sécurité, mais Fred Armbruster espère que le bunker ne sera plus oublié et aimerait le transformer en un musée.

La structure en béton se trouve sur la liste des monuments historiques de la Ville d’Edmonton, mais cette dernière n’a aucun projet pour ce site.

« Nous avons été très heureux lorsqu'ils ont développé le site Internet parce que cela fait partie de l'histoire d'Edmonton que beaucoup de gens ont oublié », a déclaré l'archiviste de la ville, Kathryn Ivany.
« Cela fait partie non seulement de l'histoire d'Edmonton ou de l'histoire de la province, mais aussi de notre histoire nationale », a-t-elle ajouté.

Avec les informations de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Alberta

Histoire