•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

RésoSanté lancera une campagne de financement après un vol à ses bureaux

Un contenu vidéo est disponible pour cet article
Benjamin Stoll dans le bureau de RésoSanté Colombie-Britannique.

Le directeur général de RésoSanté Colombie-Britannique, Benjamin Stoll, explique que du matériel informatique et des cartes de crédit ont été dérobés du bureau de l'organisme francophone à Vancouver.

Photo : Radio-Canada / Alex Lamic

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2017 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

RésoSanté Colombie-Britannique compte lancer une campagne de financement participatif dans les prochains jours après avoir été victime d'un cambriolage à ses bureaux de la rue Commercial Drive, dans l'est de Vancouver dans la nuit de jeudi à vendredi.

L’organisme qui permet aux Britanno-Colombiens d’avoir accès à des soins de santé en français estime qu’environ 8000 dollars de matériel ont été dérobés.

Les voleurs sont entrés dans le bureau à l’aide d’une clé passe-partout, selon le directeur général de l’organisme, Benjamin Stoll qui ajoute qu’ils ont pris cinq ordinateurs portables, un iPad, des disques durs, des cartes de crédit et une caisse d’argent comptant.

Tous nos projets sont liés à du matériel, donc quand on perd ce matériel on ne peut plus mener ces projets.

Benjamin Stoll, directeur général RésoSanté Colombie-Britannique

RésoSanté Colombie-Britannique ne garde aucune information confidentielle sur ses clients à ses bureaux. Toutefois, les ordinateurs volés contiennent les données bancaires de l’organisme.

« La première chose qu’on a faite après avoir prévenu la police est de changer tous nos mots de passe et tous nos accès pour la banque et les réseaux sociaux », avance-t-il aussi.

Le directeur général garde toutefois le moral notamment grâce à l’appui de la communauté. « On a eu des propositions d’autres organismes de nous prêter des ordinateurs pour nous aider à continuer notre travail donc on les remercie beaucoup. Ça nous touche vraiment d’avoir ce soutien de la communauté », lance M. Stoll.

Avec les informations d'Eva Uguen-Csenge

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !