•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La possible interdiction des sacs en plastique divise les commerçants de Victoria

 Un des milliards de sacs de plastique à la dérive dans les océans.

Un des milliards de sacs de plastique à la dérive dans les océans.

Photo : iStock

Radio-Canada

Maintes fois repoussé, le projet de règlement prévoyant l'interdiction des sacs en plastique dans les commerces de Victoria est en passe d'être soumis au vote du conseil municipal le 14 décembre. Cependant, tous les commerçants ne sont pas prêts.

Un texte d'Alexis Gacon

Dans son épicerie, Huguette Barbot a abandonné les sacs en plastique depuis déjà deux ans. Elle propose à ses clients des solutions de rechange, allant du sac en papier recyclé à des paniers plus robustes en bois. Un choix logique selon elle, car il correspond mieux à sa conscience environnementale.

Huguette Barbot, propriétaire du Mother Nature's Market and DeliAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Huguette Barbot, propriétaire du Mother Nature's Market and Deli

Photo : Radio-Canada

Pour Mme Barbot, ce changement n’a pas alourdi sa facture mensuelle. Auparavant, elle achetait 4000 sacs en plastique à deux cents l’unité, qu’elle donnait gratuitement à ses clients. Désormais, elle paie douze cents chaque sac en papier recyclé et elle demande 10 cents aux clients qui lui en demandent. Les frais n’ont donc pas augmenté, et selon elle, la grande majorité de ses clients a déjà son sac réutilisable.

D’après elle, plusieurs commerces du centre-ville exercent des pressions pour que l’interdiction ne soit pas adoptée.

Paul Servos, de son côté, se passerait bien de la fin des sacs plastiques. Le propriétaire du Flag Shop estime la Ville de Victoria ne devrait pas s'immiscer dans les pratiques des commerces.

Je ne pense pas que les commerces responsables doivent se voir imposer de telles règles

Paul Servos, propriétaire du magasin The Flag Shop, à Victoria

La peur de faire fuir les touristes

Pour Catherine Holt, directrice générale de la Chambre de commerce du Grand Victoria, il faut laisser du temps et faire confiance aux commerçants. Selon elle, les mentalités des clients évoluent pas à pas.

Parler d’une interdiction [des sacs en plastique], c’est facile. La mettre en application, c’est très difficile.

Catherine Holt, directrice générale de la Chambre de commerce du Grand Victoria

Elle explique que certains commerçants lui ont confié qu’ils avaient peur que les employés des caisses doivent faire face à des clients mécontents. Aussi, certains ont exprimé des craintes que les touristes pourraient ne pas comprendre l’absence de sac plastique dans les magasins.

Catherine Holt, directrice générale de la Chambre de commerce du Grand Victoria.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Catherine Holt, directrice générale de la Chambre de commerce du Grand Victoria.

Photo : Radio-Canada / Alexis Gacon

Selon elle, l’application d’une interdiction serait plus efficace si la région entière l’adoptait, et non seulement la ville de Victoria. C’est également ce que souhaite la ville de Victoria.

Un long feuilleton

Le directeur des travaux publics et de l'ingénierie à la Ville de Victoria, Fraser Work, a bon espoir que le conseil municipal interdira les sacs plastiques vendus et distribués dans les commerces.

Cette interdiction est évoquée au conseil municipal depuis la fin de 2015. Après six mois de discussions plus avancées, impliquant notamment des experts en environnement et des associations de commerçants, la première version du texte a été proposée au conseil municipal le 26 octobre.

Les commerçants peuvent encore proposer des suggestions d’amendements au règlement jusqu’au 14 décembre en passant notamment par leur Chambre de commerce.

Si l'interdiction est adoptée, les commerçants de la ville devront dire au revoir aux sacs en plastique dès le 1er juillet prochain et rejoindront ainsi plusieurs villes canadiennes qui ont fait ce choix comme Huntingdon, au Québec, ou Wood Buffalo, en Alberta.

Colombie-Britannique et Yukon

Environnement