•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des milliers de casiers de crabe au fond du golfe du Saint-Laurent

Un casier de crabe des neiges a été détaché d'une baleine remorquée jusqu'à Miscou
Des milliers de casiers de crabes se retrouvent dans le fond du golfe du Saint-Laurent. Photo: Radio-Canada / Shane Fowler
Radio-Canada

Il y aurait de 25 000 à 30 000 casiers dans les fonds marins du golfe du Saint-Laurent, selon l'Association des crabiers acadiens.

Ces casiers se retrouvent au fond de l'eau, puisque la majorité des pêcheurs en perdent plusieurs chaque année.

« Les casiers qui ont été perdus récemment ont leur câble qui flotte encore et ce câble peut flotter pendant 10 ans. C'est ça, qui est dangereux », explique Robert Haché, directeur général, Association des crabiers acadiens.

Cela peut être dommageable pour les espèces marines, dont les baleines qui peuvent s’empêtrer dans les cordages.

Robert Haché, directeur général de l'Association des crabiers acadiens.Robert Haché, directeur général de l'Association des crabiers acadiens. Photo : Radio-Canada

Cette année seulement, entre 700 et 1000 casiers ont été perdus, indique Robert Haché.

Le nettoyage des fonds marins, c'est important. On ne voit pas les casiers, mais ils sont là.

Robert Haché, directeur général, Association des crabiers acadiens

Des chiffres surprenants, selon le ministre

« J’ai été surpris par les chiffres avancés par les pêcheurs », déclare le ministre des Pêches, des Océans et de la Garde côtière canadienne, Dominic LeBlanc.

Il se dit toutefois prêt à collaborer avec les pêcheurs pour aller récupérer les casiers. Il souhaite aussi mettre en place des mesures pour réduire la perte d’engins de pêche, qui représente un risque pour les baleines et pour d’autres espèces.

Dominic LeBlanc, ministre des Pêches, des Océans et de la Garde côtière canadienne.Dominic LeBlanc, ministre des Pêches, des Océans et de la Garde côtière canadienne. Photo : Radio-Canada

« C’est sans aucun doute une menace écologique pour plusieurs espèces », ajoute le ministre.

Le ministère des Pêches et des Océans (MPO) n'a aucun renseignement sur le nombre d'engins de pêche perdus dans les eaux marines canadiennes. En vertu des règlements fédéraux existants, les navires de pêche commerciale ne sont pas tenus de déclarer les engins de pêche perdus au MPO.

Un programme pourrait être lancé d'ici l'année prochaine afin que tous les pêcheurs soient tenus de déclarer la perte de leur casier à Pêches et Océans Canada, explique-t-il.

Nouveau-Brunswick

Industrie des pêches