•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des voisins demandent la démolition d’un immeuble à problèmes à Saguenay

L'immeuble où un incendie s'est produit
L'immeuble où un incendie a fait une victime dans l'arrondissement de Chicoutimi. Photo: Radio-Canada

Les voisins d'un immeuble où un incendie mortel est survenu la semaine dernière dans l'arrondissement de Chicoutimi dénoncent les problèmes liés à ce bâtiment.

Ils soutiennent que malgré de nombreux signalements, les autorités n'ont rien fait.

Nous, on vit les répercussions de tout ce qui se passe là-bas. Tous les jours, il y a quelque chose. Nous sommes stressés, nous sommes nerveux.

Wina Lapointe

David Fortin et Wina Lapointe, qui ont deux enfants, prétendent que l’immeuble situé sur la rue Racine Est a changé de vocation au fil des ans, pour devenir une maison de chambres. Ils indiquent que plusieurs locataires ont des problèmes de santé mentale et qu’il y a consommation excessive d’alcool et de drogue. Ils affirment également avoir été témoins de plusieurs méfaits.

Wina Lapointe, David Fortin et un de leurs enfants en entrevueWina Lapointe et David Fortin considèrent qu'ils ne sont plus en sécurité chez eux. Photo : Radio-Canada

M. Fortin et Mme Lapointe affirment ne plus être en sécurité et s’empêchent même de sortir à l’extérieur. Ils ont mis en vente leur maison, mais ils sont incapables de trouver un acheteur.

Ils souhaitent que l’immeuble soit carrément démoli ou qu’il change au minimum de vocation.

C’est assez insupportable et on ne se sent pas soutenus.

Wina Lapointe

Ils ont déposé une plainte à la Ville de Saguenay cet été. L’incendie mortel survenu la semaine dernière est la goutte qui a fait déborder le vase.

Le couple a même lancé une page Facebook pour obtenir des appuis.

Une gerbe de fleurs devant le bâtiment Une gerbe de fleurs a été installée sur le bâtiment où un homme est décédé dans un incendie, dans l'arrondissement de Chicoutimi. Photo : Radio-Canada / Louis Martineau

La Ville affirme s’occuper du dossier

De son côté, la Ville de Saguenay indique qu’une enquête est en cours, puisque des locataires habitent encore dans l’immeuble malgré les risques liés à l’insalubrité du bâtiment après le brasier.

Les autorités municipales évaluent aussi si la règlementation est respectée, puisqu’il faut habituellement un permis spécial pour louer des chambres. Cependant, faire la preuve que ce sont bel et bien des chambres qui sont louées et non des appartements est une tâche difficile, a indiqué le porte-parole Jeannot Allard. Ce dernier souligne que certains des problèmes soulevés relèvent de la police.

Notre pouvoir d'intervention est bien limité. Il faut s'assurer qu'il y ait un respect du règlement d'urbanisme. On est en train de regarder ça.

Jeannot Allard, porte-parole de la Ville de Saguenay

M. Allard souligne qu'une visite a eu lieu jeudi, mais « la conclusion de notre visite n'a pas été probante. On n'est pas vraiment encore tout à fait en mesure de confirmer s'il s'agit de location de chambres ou de logements ».

D'après les informations de Louis Martineau

Saguenay–Lac-St-Jean

Justice et faits divers