•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Légère baisse de surdoses en C.-B. en septembre

Les ambulanciers tentent de ranimer une femme qui a fait une surdose dans des toilettes publiques

Du fentanyl a été détecté dans environ 83 % des décès par surdose en 2017.

Photo : Radio-Canada / Frédéric Gagnon

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2017 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Quatre-vingt personnes sont mortes d'une surdose au mois de septembre 2017 selon les derniers chiffres rendus publics par le bureau du Coroner de la Colombie-Britannique jeudi.

Un texte de Dominique Lévesque

C’est une légère baisse du nombre de décès par surdoses, comparé au mois d’août, où ce nombre était de 119.

Il s'agit du premier mois en 2017 où le nombre de surdoses mortelles est en dessous de 100.

C’est tout de même une hausse de 31 % par rapport à septembre 2016 et jusqu'à maintenant en 2017, les opioïdes sont responsables de la mort de 1100 Britanno-Colombiens.

Un comprimé de fentanyl coupé en deux en gros plan avec un peu de poudre.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Le fentanyl a la réputation d'être l'une des drogues les plus meurtrières.

Photo : Radio-Canada/CBC

Situation alarmante

Même si le nombre de morts par surdoses a légèrement baissé en septembre, leur nombre a presque doublé en un an, avec 1103 morts par surdose aux opioïdes en date du 30 septembre 2017.

Andy Watson, du bureau du coroner, explique que les drogues de rue qui étaient sécuritaires dans le passé sont maintenant des cocktails mortels.

C'est tragique, dit Judy Darcy la ministre du nouveau ministère de la Santé mentale et des Dépendances, créé pour s'attaquer à la crise.

Toutefois, avec une moyenne de quatre morts par jour en Colombie-Britannique, la situation empire, reconnaît la ministre, bien que les autorités fassent tout ce qui est en leur pouvoir pour y remédier.

« On doit, en tant que pays ,avoir une discussion sérieuse sur la santé mentale et la toxicomanie, qui doivent être déstigmatisées et traitées comme des problèmes de santé. »

— Une citation de  Judy Darcy, ministre de la Santé mentale et des Dépendances de Colombie-Britannique

C'est d'ailleurs la plus récente initiative des autorités de la santé en Colombie-Britannique, qui ont lancé une campagne en ce sens pour inviter ceux qui consomment seuls à parler de leur situation à leurs proches.

Ralph Goodale, le ministre canadien de la Sécurité publique et de la Protection civile, ajoute que le pays a fait des progrès grâce à sa collaboration avec les autorités chinoises pour démanteler des réseaux de trafic de fentanyl.

Avec des informations recueillies par Geneviève Milord.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !