•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les municipalités divisées sur leurs nouvelles prérogatives en matière de cannabis

Martin Harder le maire de Winkler dans la salle du conseil municipal.
Martin Harder, le maire de Winkler, dit qu'il ne se doutait pas que la question des points de vente du cannabis dans sa communauté constituerait une telle charge pour son conseil municipal. Photo: Radio-Canada / Jeff Stapleton
Radio-Canada

La décision du gouvernement provincial de transférer aux villes la responsabilité du dossier de la marijuana et des points de vente suscite des réactions mitigées dans la province.

Le maire de la communauté de Winkler, Martin Harder, se dit déçu.

Il estime que le fait d'autoriser les magasins de cannabis divisera sa communauté de la même façon que l'alcool et les loteries vidéo avaient divisé Winkler par le passé.

« C'est une question fédérale et, très franchement, je suis très déçu que nous soyons ceux qui devront supporter le poids des conséquences, que nous l'autorisions [la vente du cannabis] ou non », a déclaré M. Harder.

« Nous avons assez de problèmes à traiter », a-t-il dit, ajoutant que la question de savoir comment les services policiers appliqueront la réglementation concernant l'usage et la circulation de la drogue n'a toujours pas été réglée.

Le président de l'Association des municipalités bilingues du Manitoba, Louis Tétrault, est du même avis.

« Depuis plusieurs années, je pense que les municipalités ont l'impression de recevoir des directives ou des impositions venant du gouvernement provincial qui augmente leur responsabilité et leurs fardeaux fiscaux, et en même temps, les municipalités ne se sentent pas toujours bien appuyées au niveau des ressources pour desservir leurs citoyens », observe-t-il. « Le fait que la décision tombera sur les épaules du conseil municipal peut créer un potentiel de division entre les citoyens, mais aussi entre les élus. Je pense que la majorité des élus municipaux auraient préféré que la décision demeure à un plus haut niveau. »

Chris Goertzen, président de l'Association des municipalités du ManitobaChris Goertzen, président de l'Association des municipalités du Manitoba Photo : ICI Radio-Canada

Le président de l'Association des municipalités du Manitoba, Chris Goertzen, est plutôt favorable à cette décision de la province.

« Les municipalités au Manitoba ont toujours été capables de prendre les bonnes décisions pour leur communauté et nous sommes heureux d'entendre le gouvernement provincial dire que les communautés sont maîtresses chez elles », estime-t-il. « Je pense que c'est important pour les municipalités de prendre des décisions sur le plan local et que le gouvernement respecte cela. Les municipalités ont le droit de décider où la marijuana sera vendue sur leur territoire et chacune le fera de la meilleure façon possible. »

Chris Goertzen rappelle que la vente de marijuana sera l'un des principaux dossiers lors de l'assemblée annuelle de l'Association des municipalités du Manitoba, qui aura lieu plus tard cet automne.

Manitoba

Drogues et stupéfiants