•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La subvention de Juste pour rire conditionnelle à un changement de propriétaire

Quartier des spectacles, Juste pour rire, Montréal

Une scène du Festival Juste pour rire dans le Quartier des spectacles à Montréal

Photo : Radio-Canada / Daniel Herrera Castillo

La Presse canadienne

Le gouvernement Couillard impose ses conditions au festival Juste pour rire : l'organisation devra d'abord se débarrasser du propriétaire Gilbert Rozon pour obtenir sa subvention annuelle de 1,5 million de dollars.

La ministre du Tourisme, Julie Boulet, a indiqué, mercredi, que l'entente actuelle avec le Groupe Juste pour rire lui permettait de dicter de nouvelles exigences.

Rappelons que le fondateur de Juste pour rire, Gilbert Rozon, en poste depuis 35 ans, a démissionné de ses fonctions à la fin d'octobre à la suite d'allégations d'inconduite sexuelle. Une plainte pour agression sexuelle a été déposée à la police de Montréal, qui fait enquête.

Selon la ministre, il faut faire la distinction entre le propriétaire et l'événement, qui est une vitrine exceptionnelle pour le Québec à l'international, mais les choses ne peuvent pas rester comme elles sont et le même propriétaire ne peut poursuivre sa route.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Politique provinciale

Politique