•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Michel Tremblay claque la porte du Parti des citoyens de Saguenay

Le conseiller municipal Michel Tremblay
Le conseiller municipal Michel Tremblay Photo: Radio-Canada
Radio-Canada

Le seul candidat élu du Parti des citoyens de Saguenay (PCS), Michel Tremblay, devient indépendant. Le chef du parti, Dominic Gagnon, dit respecter sa décision.

Depuis les élections de dimanche, le conseiller municipal ne cachait pas que la pression était très forte pour rester au sein de la formation politique fondée par l'ex-maire Jean Tremblay. Il affirme avoir pris sa décision après mûre réflexion.

En entrevue à Radio-Canada, Michel Tremblay avait admis que s'il se retirait, le PCS perdrait le budget alloué à l’opposition, une somme évaluée à environ 300 000 dollars.

Tableau montrant le nombre d'indépendants et de membres de l'Équipe du renouveau démocratiqueUn seul parti politique est représenté à l'hôtel de ville de Saguenay. Photo : Radio-Canada

Il reprend donc sa totale indépendance en mettant fin à ses allégeances politiques.

Je n’ai pas d’ambition pour être maire, je n’ai pas d’ambition pour être chef de l’opposition, c’est trop gros pour moi.

Michel Tremblay, conseiller municipal

M. Tremblay précise qu’il veut conserver son poste de facteur et qu’il veut continuer à travailler pour les citoyens. « Je travaille pour mon monde et je veux rester juste conseiller », indique-t-il.

« Nous respectons sa décision », dit Dominic Gagnon

Le chef du Parti des citoyens de Saguenay, Dominic Gagnon, a rencontré Michel Tremblay en fin de journée, mercredi. Joint à la suite de cette rencontre, M. Gagnon a indiqué respecter la décision du conseiller. « On a eu une belle discussion franche, ouverte », a-t-il affirmé, sans vouloir en dire davantage sur la nature des échanges entre les deux hommes.

La seule ligne de parti qu'il y avait à bord de l'Équipe Dominic Gagnon, c'était le respect. Alors nous respectons sa décision.

Dominic Gagnon

Quant à l'avenir du PCS, Dominic Gagnon affirme vouloir en discuter avec les membres. « L'erreur à ne pas faire, ce serait de prendre des décisions hâtives », soutient-il. « Là, on est plus à l'étape de la réflexion. »

Dominic Gagnon dit avoir « adoré faire campagne électorale » et ose croire que dans l'avenir, il y aura d'autres opportunités qui vont se présenter. Il ajoute que pour l'instant, l'heure est plutôt au bilan.

Saguenay–Lac-St-Jean

Politique municipale