•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Marques de commerce : Moosehead poursuit une brasserie du Vermont

Le logo de la brasserie Hop'n Moose comprend la silhouette d'un orignal.
Le logo de la brasserie Hop'n Moose comprend la silhouette d'un orignal. Photo: Hop'n Moose Brewing Company
CBC

La brasserie Moosehead du Nouveau-Brunswick intente une action en justice contre une brasserie du Vermont qui se sert de l'orignal dans son nom et son logo.

Moosehead allègue que la Hop’n Mosse Brewing Company de Rutland, au Vermont, viole les lois américaines sur les marques de commerce.

La tête d’orignal est emblématique de la marque Moosehead - la plus ancienne brasserie indépendante au Canada - depuis des décennies.

L’entreprise affirme, dans une déclaration écrite, avoir enregistré plus d’une marque de commerce comprenant des images de l’orignal ainsi que les mots « moose » et « moosehead » aux États-Unis.

« Comme entreprise familiale, nous respectons les propriétaires de petites entreprises de partout et nous appuyons leurs efforts », peut-on lire dans cette déclaration. « Mais nous nous devons de protéger nos intérêts, y compris nos marques de commerce. »

Le logo bien connu de la brasserie MooseheadLe logo bien connu de la brasserie Moosehead Photo : Moosehead Breweries

La brasserie Moosehead a été fondée en 1867 et a adopté son nom actuel en 1947. Elle vend ses bières au Canada, aux États-Unis et ailleurs dans le monde.

Hop’n Moose n’existe que depuis 2014. Ses bières en canettes sont vendues dans 15 magasins au Vermont.

Son propriétaire, Dale Patterson, n’a pu être joint. Il a toutefois déclaré à certains médias américains qu’il n’avait pas pris connaissance de la poursuite, mais que malgré tout, il ne voulait pas changer son logo.

Moosehead affirme avoir tenté de la raisonner, sans succès.

Moosehead protège jalousement son image

Ce n’est pas la première fois que la brasserie néo-brunswickoise se tourne vers les tribunaux pour faire respecter sa marque de commerce.

L’an dernier, elle a envoyé une mise en demeure à la brasserie Regina’s District Brewing Company qui avait mis sur le marché une bière nommée Müs Knuckle Lager.

Initialement, l’entreprise avait refusé d’abandonner ce nom parce qu’il n’était pas écrit de la même façon que « moose », mais elle a fini par reculer.

En 2015, c’est une brasserie de Lake George, dans l’État de New York, Adirondack Pub and Brewery, qui a été la cible d’une poursuite de Moosehead à cause de l’image humoristique d’une tête d’orignal qui se trouvait sur l’étiquette d’une de ses bières sans alcool.

Moosehead a gagné cette bataille judiciaire.

Enfin, en 2014, Stack Brewing, de Sudbury, en Ontario, a rebaptisé ses bières Andry Moose et Friendly Moose après avoir appris que Moosehead détenait l’exclusivité du nom « moose » pour la bière.

Nouveau-Brunswick

Justice et faits divers