•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Vancouver sévit contre les propriétaires de logements vacants

Des immeubles au centre-ville de Vancouver

Des immeubles au centre-ville de Vancouver

Photo : La Presse canadienne / Darryl Dyck

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2017 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

La Ville de Vancouver enverra cette semaine une lettre à plus de 180 000 propriétaires de logements leur demandant de déclarer d'ici le 2 février 2018 ceux qui sont vacants.

Le conseil municipal de Vancouver a adopté l’an dernier une taxe de 1 % de la valeur de la propriété qui n'est pas une résidence principale et qui est vide pendant 6 mois au cours d'une année.

Les propriétaires de maisons vacantes avaient jusqu'au 1er juillet pour trouver un locataire afin d'éviter de payer cette taxe.

Pénurie de logements à louer

L'objectif de la taxe est d'augmenter l'offre de logements à louer à Vancouver.

Les locataires de Vancouver vivent une crise, alors que le taux d’inoccupation est de près de zéro depuis des années.

Gregor Robertson, maire de Vancouver

La ville connaît des loyers très élevés, mais aussi un des taux d'inoccupation les plus élevés au pays. Le nombre de logements vacants à Vancouver est estimé à 25 000.

Selon des informations recueillies par Eva Uguen-Csenge

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !