•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Vancouver sévit contre les propriétaires de logements vacants

Des immeubles au centre-ville de Vancouver

Des immeubles au centre-ville de Vancouver

Photo : La Presse canadienne / Darryl Dyck

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2017 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

La Ville de Vancouver enverra cette semaine une lettre à plus de 180 000 propriétaires de logements leur demandant de déclarer d'ici le 2 février 2018 ceux qui sont vacants.

Le conseil municipal de Vancouver a adopté l’an dernier une taxe de 1 % de la valeur de la propriété qui n'est pas une résidence principale et qui est vide pendant 6 mois au cours d'une année.

Les propriétaires de maisons vacantes avaient jusqu'au 1er juillet pour trouver un locataire afin d'éviter de payer cette taxe.

Pénurie de logements à louer

L'objectif de la taxe est d'augmenter l'offre de logements à louer à Vancouver.

Les locataires de Vancouver vivent une crise, alors que le taux d’inoccupation est de près de zéro depuis des années.

Une citation de : Gregor Robertson, maire de Vancouver

La ville connaît des loyers très élevés, mais aussi un des taux d'inoccupation les plus élevés au pays. Le nombre de logements vacants à Vancouver est estimé à 25 000.

Selon des informations recueillies par Eva Uguen-Csenge

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !