•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un organisme national pour l'alphabétisation en français se retrouve sans employés

Une personne tient un livre ouvert qui n'a que des pages blanches.
La FCFA et le RESDAC dénoncent une situation critique. Photo: iStock
Radio-Canada

L'organisme national de première ligne en matière d'alphabétisation en français n'a plus d'employés, a annoncé le RESDAC et la Fédération des communautés francophones et acadienne (FCFA), dans un communiqué conjoint, mardi.

Depuis deux ans, le Réseau pour l’alphabétisme et le développement des compétences (RESDAC) est privé de financement. Il se retrouve sans employés depuis la fin du mois dernier.

« Le gouvernement a amputé le seul organisme national qui agissait dans ce dossier majeur pour les communautés francophones en situation minoritaire », a dénoncé le président du RESDAC, Donald Desroches.

Considérant que 53 % des francophones de ces communautés n’ont pas le niveau d’alphabétisme nécessaire pour pleinement intégrer la classe moyenne, il y aura des impacts.

Donald Desroches, président du RESDAC

Les deux organismes estiment qu'Emploi et Développement social Canada « contrevient à la partie VII de la Loi sur les langues officielles à cet égard » puisque cette partie « impose aux institutions fédérales de prendre des mesures positives pour appuyer le développement des communautés francophones en situation minoritaire. »

Les deux organismes demandent au gouvernement d'inverser la tendance le plus rapidement possible.

Ottawa-Gatineau

Francophonie