•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La littérature africaine dépasse les frontières

Daouda Dembélé, homme d’affaires et homme de lettres
Selon Daouda Dembélé, les auteurs de la littérature africaine ne tirent pas forcément leurs origines d'Afrique. Photo: Radio-Canada

La littérature africaine est à l'honneur à l'occasion de sa Journée internationale, célébrée depuis 25 ans. D'origine ivoirienne, l'auteur franco-manitobain Daouda Dembélé explique ce qui la distingue des autres.

La littérature africaine tire ses origines de l’oralité et, avec le temps, elle est devenue le produit d’une rencontre coloniale. « Tout ce qu’on écrit, c’est un peu dérivé des Français, des Anglais ou des Portugais, parce que ce sont ces pays qui se sont partagé l’Afrique », a expliqué M. Dembélé.

La colonisation a changé la manière dont nos ancêtres africains écrivaient.

Daouda Dembélé, auteur

C’est aussi une littérature qui dépasse les frontières, selon Daouda Dembélé. « Les auteurs abordent des sujets qui touchent la culture et l’histoire africaine, et cela, même s’ils ne vivent pas en Afrique », ajoute-t-il.

Pour l’auteur qui a vécu en grande majorité à l’extérieur du continent, l’important c’est d’exploiter les sujets à leur juste valeur. « Je traite les sujets à l’africaine et j’utilise des personnes qui ont passé la plus grande partie de leur vie en Afrique », affirme-t-il.

Sujets actuels

La littérature africaine aborde, entre autres, des sujets comme l’exil et l’intégration. « Elle n’a pas le choix d’en parler », a rappelé l’auteur. « Les Africains sont en train de partir en exode, les gens sont en train de mourir dans la mer Méditerranée, parce que l’Afrique ne jouit pas de sa richesse. Ça fait que nous [écrivains] qui sommes à l'étranger, qui voyons cela, nous sommes obligés d’écrire là-dessus. »

Manitoba

Livres