•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des anneaux de poussière autour de notre voisine, l'étoile Proxima du Centaure

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2017 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

L'environnement immédiat de Proxima du Centaure, l'étoile la plus proche de notre soleil, est maintenant mieux décrit grâce aux plus récentes observations réalisées à l'aide du vaste réseau d'antennes de l'observatoire ALMA, situé au Chili.

Un texte d'Alain Labelle


Ces nouvelles données mettent en évidence le rayonnement issu de la poussière froide autour de l'étoile Proxima.

Cette naine rouge peu brillante se trouve dans la constellation australe du Centaure, à seulement quatre années-lumière de la Terre.

En 2016, des astrophysiciens avaient détecté dans son orbite une planète tempérée de type Terre qu'ils avaient nommée Proxima b. Celle-ci est l’exoplanète la plus proche du Système solaire détectée à ce jour.

Des conditions propices à un système planétaire complexe

Les nouvelles informations révèlent la présence, en périphérie de l'étoile, d’un anneau de poussière susceptible d’abriter un système planétaire complexe.

Cette structure, qui serait composée de particules de roche et de glace qui n'ont pas fusionné en planètes, ressemble aux ceintures d’astéroïdes de notre système solaire.

Elle est caractérisée par une température de -230 degrés Celsius, ce qui est semblable à celle détectée dans la ceinture de Kuiper, située en périphérie du Système solaire.

Les nouvelles observations d’ALMA révèlent donc la présence de nuages de poussière cosmique froide autour de l’étoile, une détection qui réjouit les auteurs de ces travaux publiés dans les Astrophysical Journal Letters (Nouvelle fenêtre).

[Cette détection] suggère, pour la toute première fois, l’existence d’un système planétaire complexe ne se résumant pas à une simple planète, autour de l’étoile la plus proche de notre soleil.

Une citation de : Guillem Anglada, Institut d’astrophysique d’Andalousie

Une ceinture de particules de roche et de glace est formée en quelque sorte des restes de la matière qui ne s’est pas agglomérée en objets de dimensions plus grandes, comme les planètes.

Ces restes peuvent présenter des tailles variées, allant du grain de poussière à des corps semblables à des astéroïdes de plusieurs kilomètres de diamètre.

Ce résultat permet d’envisager l’existence, autour de cette étoile, d’un système planétaire complexe, fruit de multiples interactions ayant abouti à la formation d’une ceinture de poussière.

Une citation de : Guillem Anglada, Institut d'astrophysique d'Andalousie

Cette ceinture est plus éloignée de Proxima du Centaure que la planète Proxima b., qui orbite autour de son étoile hôte à quatre millions de kilomètres seulement.

Une deuxième ceinture?

Les scientifiques estiment qu’une seconde ceinture pourrait également exister. Elle serait 10 fois plus éloignée que la première et serait composée de poussière dont les températures seraient encore moins élevées.

Cette découverte reste à confirmer. Son existence éventuelle soulève cependant déjà des questions quant à sa nature, puisqu'elle serait située dans un environnement particulièrement froid et à grande distance d’une étoile de température et de luminosité inférieures à celles du Soleil.

Le voisinage de Proxima du Centaure semble donc assez complexe, et une étude plus approfondie devra être réalisée afin de découvrir la présence d’autres planètes autour de l’étoile.

Vers une future mission

Outre notre propre système, celui de Proxima du Centaure pourrait éventuellement faire l’objet d’une mission d’exploration au moyen de microsondes attachées à des voiles propulsées par des rayons laser. Connaître la répartition des poussières autour de l’étoile est essentiel à la planification d’une telle mission.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !