•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Josée Néron élue mairesse de Saguenay

Josée Néron avant son discours.
Josée Néron est la première femme à être élue à la tête de la Ville de Saguenay. Photo: Radio-Canada
Radio-Canada

Après quatre ans dans l'opposition, Josée Néron devient la mairesse de Saguenay. Elle succède à son principal adversaire politique, Jean Tremblay, qui avait annoncé son départ après une vingtaine d'années à la mairie.

Un texte de Vicky Boutin

La chef de l’Équipe du renouveau démocratique (ERD) est conseillère municipale à Saguenay depuis 2013. Elle est la première femme élue à la tête de la municipalité. Elle remporte l'élection avec une majorité de plus de 14 000 voix.

Son plus proche rival dans la course à la mairie, Jean-Pierre-Blackburn, termine deuxième. Arthur Gobeil figure en troisième position, suivi du chef du Parti des citoyens de Saguenay, Dominic Gagnon.

Une main tendue

Josée Néron s’est adressée à ses militants rassemblés à l’Hôtel Chicoutimi peu de temps après son élection.

C’est un grand jour pour ceux et celles qui attendent depuis longtemps un changement à l’hôtel de ville.

Josée Néron, mairesse de Saguenay
Josée Néron s'adresse à ses militants

Dans son discours, la mairesse a tendu la main au nouveau conseil municipal et a promis de rassembler les troupes. « On vient de tourner une page d’histoire et on commence une toute nouvelle ère », a-t-elle indiqué.

On commence une ère de transparence, d’intégrité, de respect, d’écoute, d’imputabilité, une ère de fierté.

Josée Néron, mairesse de Saguenay

Elle a promis des investissements importants pour les infrastructures municipales et s’est également engagée à recentrer les dépenses sur les services aux citoyens.

Josée Néron a aussi l’intention d’améliorer rapidement le processus de consultations des citoyens et le processus de reddition de compte pour les organismes qui gravitent autour de la ville.

La dernière campagne de Jean-Pierre Blackburn

De son côté, le candidat indépendant Jean-Pierre Blackburn a félicité Josée Néron pour sa victoire.

Jean-Pierre Blackburn serre la main d'une militante.Jean-Pierre Blackburn serre la main d'une militante. Photo : Radio-Canada

À 69 ans, l’ex-ministre conservateur quitte la vie politique. Dans son discours, il a mentionné avoir vécu la plus belle campagne électorale de sa carrière, malgré sa défaite.

De toutes mes campagnes électorales, au nombre de huit, c’est la plus belle de toutes.

Jean-Pierre Blackburn, candidat défait

« Nos idées émises vont germer et sans doute les citoyens de Saguenay auront l’occasion d’en bénéficier ultérieurement », a-t-il ajouté dans son discours.

Arthur Gobeil en entrevueArthur Gobeil Photo : Radio-Canada

Arthur Gobeil satisfait de son expérience

L’autre candidat indépendant dans cette course à la mairie, Arthur Gobeil, a apprécié son expérience en politique municipale, même s’il souhaitait une issue différente.

Je suis satisfait de ma campagne. Les volets que j’avais amenés comme programme, les gens s’en sont servis régulièrement comme référence.

Arthur Gobeil, candidat défait

Il entend retourner au travail comme comptable dès lundi et n’a pas l’intention de briguer les suffrages à nouveau dans quatre ans.

Dominic Gagnon en entrevueDominic Gagnon Photo : Radio-Canada

Lourde défaite pour le PCS

Le Parti des citoyens de Saguenay (PCS) a subi une défaite amère. Le chef Dominic Gagnon a terminé bon dernier. Il avoue qu’il faudra analyser la défaite plus en profondeur.

J’ai travaillé avec des personnes de qualité et j’en suis très fier.

Dominic Gagnon, chef du PCS défait

Il conclut que les électeurs ont voulu tourner une page d’histoire en élisant une mairesse.

Saguenay–Lac-St-Jean

Politique municipale