•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Paul Manafort et son associé resteront assignés à résidence

L'ancien directeur de campagne de Donald Trump, Paul Manafort, a été accueilli par des journalistes à son arrivée à la Cour de district fédérale à Washington.

L'ancien directeur de campagne de Donald Trump, Paul Manafort, a été accueilli par des journalistes, jeudi, à son arrivée à la Cour de district fédérale à Washington.

Photo : Reuters / Aaron Bernstein

Reuters
Prenez note que cet article publié en 2017 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

L'ancien directeur de campagne de Donald Trump, Paul Manafort, et son associé, Richard Gates, resteront assignés à résidence, a décidé jeudi une magistrate qui leur a aussi donné l'ordre de ne plus évoquer les faits pour lesquels ils sont poursuivis en dehors des tribunaux.

Les deux hommes ont été assignés à résidence et ont dû remettre leur passeport aux autorités fédérales, deux mesures assorties d'une caution de 10 millions de dollars pour M. Manafort et de 5 millions pour M. Gates.

Une nouvelle audience sera ouverte lundi pour examiner le régime qui leur est imposé, a affirmé la magistrate Amy Berman Jackson.

Paul Manafort et Richard Gates font tous deux face à 12 chefs d'accusation, dont conspiration contre les États-Unis et blanchiment d'argent, a annoncé lundi le procureur spécial Robert Mueller, qui enquête sur les ingérences russes dans l'élection présidentielle de 2016.

Les deux hommes qui encourent des peines pouvant atteindre 20 ans de prison réfutent ces accusations.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !