•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Musiques sacrées : Un concert sous le signe de la tolérance

Katia Makdissi-Warren dirige Oktoécho. Elle est face à l'orchestre et dos au public.

Katia Makdissi-Warren dirige Oktoécho et dirigera aussi Les Violons du Roy lors du concert d'ouverture de l'International des musiques sacrées.

Photo : Oktoécho

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2017 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

L'International des musiques sacrées de Québec (IMSQ) entame les célébrations de son 20e anniversaire avec une fascinante programmation aux accents d'Occident et d'Orient.

Un texte de Anne-Josée Cameron

Secoués par les événements survenus en janvier dernier à Québec, les organisateurs de l'IMSQ ont dédié cette édition à « l'ouverture sur le monde ».

Il allait donc de soit de commencer les célébrations avec un concert où le métissage des cultures est à l'honneur.

Okto Écho, l'ensemble de la compositrice et chef d'orchestre Katia Makdissi-Warren, présentait le premier soir le spectacle Par -delà les frontières.

Il s'agit d'un concert où les musiques chrétiennes, musulmanes et juives s'entremêlent afin de montrer aux spectateurs qu'il est possible de se parler entre religions et de se respecter, explique la fondatrice d'Okto Écho qui pour l'occasion collabore avec les Violons du Roy.

Une programmation diversifiée

L'International des musiques sacrées de Québec propose tout au long de la fin de semaine une programmation variée en divers lieux.

Vendredi, c'est la cathédrale Holy Trinity qui accueille un concert choral dirigé par le président de l'IMSQ et chef de choeur Guillaume Boulay. Au programme des oeuvres allant de Tallis à Tavener.

Charbel Rouhana et Kiya Tabassian joue du sétar et du oud. Ils sont assis sur un coussin rouge.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Charbel Rouhana et Kiya Tabassian joue du oud et du sétar.

Photo : Charbel Rouhana et Kiya Tabassian

Samedi, Le maître du oud du Liban, Charbel Rouhana, s'arrête en compagnie de son comparse iranien, Kiya Tabassian, à la Chapelle du Musée de l'Amérique Francophone. Leur musique fera voyager les spectateurs au Moyen-Orient et en Afrique du Nord.

Enfin, le dernier concert de l'IMSQ sera donné à l'Église Saint-Roch. Tango Boréal et le choeur des Rhapsodes monteront ensemble sur scène afin d'offir aux public un concert aux sonorités sud-américaines.

L'International des musiques sacrées de Québec se poursuit jusqu'au 5 novembre.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !