•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Marie-Eve Blanchard remporte le Prix de poésie Radio-Canada 2017

L'auteure Marie-Eve Blanchard
L'auteure Marie-Eve Blanchard Photo: Myriam Ménard

Marie-Eve Blanchard est la lauréate du Prix de poésie Radio-Canada 2017 pour son poème inédit Louise.

Le jury, composé de Nicole Brossard, de Thomas Hellman et de Natasha Kanapé Fontaine, a choisi à l'unanimité de récompenser sa poésie « crue, dure, sensible et puissante ».

L'indignation comme moteur

Marie-Eve Blanchard explique que son poème est à la fois une prise de conscience et un cri réprimé. Selon elle, Louise pourrait être plusieurs de ces femmes qui accompagnent leur conjoint dans un grand chantier minier éloigné et qui supportent au quotidien les contrecoups de l’industrie extractive. Mais elle se pose la question suivante : cette analyse, Louise la donnerait-elle à entendre?

Ce qui m’inspire ou m’indigne (l’indignation me fait écrire), c’est la situation des femmes en contexte d’extraction minière, tant au Québec qu’ailleurs, et leur résistance. L’implantation de mégaprojets miniers et énergétiques s’accompagne souvent d’une dévalorisation du travail des femmes, d’une augmentation des agressions physiques et sexuelles et d’une croissance importante du marché sexuel. Sans parler du saccage du territoire.

Marie-Eve Blanchard

Marie-Eve Blanchard sera reçue par Marie-Louise Arsenault à l’émission Plus on est de fous, plus on lit! en formule cabaret, en direct du Salon du livre de Montréal, le vendredi 17 novembre entre 13 h et 15 h.

Un peu plus tard, à 17 h, toujours en direct du stand de Radio-Canada, elle participera à une performance poétique et musicale aux côtés de Chloé Sainte-Marie (Nouvelle fenêtre).

Lire Louise, de Marie-Eve Blanchard

Quand la poésie prend aux tripes

C’est en lisant des poètes comme Patrice Desbiens et Jean-Paul Daoust que Marie-Eve Blanchard a compris que la poésie pouvait s’écrire dans une langue qui ressemblait à la sienne et qu’elle pouvait « lui passer sur le corps, faire mal ».

L’idée d'écrire de la poésie à mon tour est née et je m’y suis mise. Depuis, la poésie me prend jusqu’aux tripes.

Marie-Eve Blanchard

La forme poétique est donc celle qui lui vient sur-le-champ. « Je ne sais pas écrire long! » explique-t-elle. Lorsqu'elle est en processus de réécriture, elle enlève beaucoup plus de mots qu'elle n'en ajoute. Son plus grand défi est de mettre fin au travail de réécriture.

Ce mot est-il le plus juste? Ce saut de ligne est-il nécessaire? Et si je supprimais cette ligne, ce passage? J’ai l’impression qu’il y a toujours à élaguer, à retrancher.

Marie-Eve Blanchard

Le jury sensible au « parler-vrai » de Louise

Pour le jury, Louise met en scène un Chibougamau rendu palpable, dans lequel Louise avance comme un écho fort de tant d’autres histoires tristes où « parler vrai » est une question de vie.

Paysages de neige, de rivières, de feu de bois, de moisissures, de caisses de 24, "des barils de mots remplis d’espoir pétrole"... C’est une poésie crue, dure, sensible et puissante qui dit à la fois l’exigence de dire, et l’impossibilité de dire tout.

Extrait du commentaire du jury du Prix de 2017 (Nicole Brossard, Thomas Hellman, Natasha Kanapé Fontaine) à propos de « Louise »

Le visage de Louise, « noirci et cartonné », reste avec nous, longtemps après que nos yeux ont quitté la page.

Extrait de Louise

coupable

de crime
au premier
degré

ça aurait pu

***

être toi

la femme
laissée
pour morte
près
du poêle à bois

Extrait de « Louise » de Marie-Eve Blanchard

Une bourse de 6000 $ et un séjour d'écriture à Banff

À titre de lauréate du Prix de poésie Radio-Canada 2017, Marie-Eve Blanchard recevra une bourse de 6000 $, offerte par le Conseil des arts du Canada, qui lui permettra de se consacrer entièrement à l’écriture de son recueil de poésie durant l’été 2018.

Elle profitera également d'une résidence d'écriture au Banff Centre des arts et de la créativité, en Alberta, où elle compte avancer l’écriture du recueil de poésie dans lequel s’insérera Louise.

Les quatre finalistes du Prix de poésie Radio-Canada 2017 recevront quant à eux chacun 1000 $, offerts par le Conseil des arts du Canada. Les voici :

Véritable tremplin pour les écrivains canadiens, les Prix de la création Radio-Canada sont ouverts à tous, amateurs ou professionnels. Ils récompensent chaque année les meilleurs récits (histoires vécues), nouvelles et poèmes inédits soumis au concours.



Livres

Arts