•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Maxime Pedneaud-Jobin réélu pour un deuxième mandat à Gatineau

Le maire sortant de Gatineau, Maxime Pedneaud-Jobin, lors de son discours devant les militants de son parti aux Brasseurs du temps.
Maxime Pedneaud-Jobin a récolté plus de 44 % des votes. Photo: Radio-Canada
Radio-Canada

Les électeurs de Gatineau ont décidé, dimanche, d'accorder un deuxième mandat au maire sortant et chef d'Équipe Pedneaud-Jobin - Action Gatineau, Maxime Pedneaud-Jobin.

M. Pedneaud-Jobin a obtenu 33 537 votes (44,92 %). Son plus proche rival, Denis Tassé, a récolté 22 295 votes (29,86 %), tandis que Sylvie Goneau arrivait au troisième rang avec 12 964 votes (17,36 %).

Les deux autres candidats dans cette course à cinq, Clément Bélanger et Rémi Bergeron, ont obtenu respectivement 3739 votes (5,01 %) et 1761 votes (2,36 %).

Sur sa page Facebook M. Bergeron a souhaité « Bonne chance aux nouveaux élus et élues et souhaitons de l'harmonie pour les quatre prochaines années! ».

Clément Bélanger a pour sa part félicité sur Facebook le maire réélu, « ainsi [que] tou(te)s celles et ceux qui ont été élu(e)s ce soir pour former le nouveau conseil de ville! Merci aux autres candidat(e)s défait(e)s de s'être présenté(e)s aux élections et tous les bénévoles qui ont travaillé fort au cours des derniers mois. »

Avant d'accorder sa première entrevue aux médias, le maire réélu a tenu à s'adresser aux militants de son parti, rassemblés dans un restaurant du secteur de Hull.

« C'est une campagne dans la plus pure tradition [...] des mouvements qui améliorent le monde, qui sont basés sur des idées, sur un programme, sur l'amour d'une ville », leur a-t-il dit.

« On a une belle victoire ce soir, mais encore pas aussi satisfaisante qu'elle aurait pu l'être », a ajouté M. Pedneaud-Jobin, faisant référence au fait qu'Action Gatineau se retrouve de nouveau minoritaire à la table du conseil.

En mêlée de presse, le maire réélu a néanmoins dit croire que le climat politique devrait s'améliorer.

« Les adversaires les plus féroces ne sont plus au conseil. Ça, je pense que ça va améliorer la capacité de travailler ensemble. Pour moi, c'est clair », a-t-il affirmé.

Je vais les inviter à mon bureau, mercredi matin, l'ensemble des nouveaux élus. On va commencer à discuter des prochaines étapes.

Maxime Pedneaud-Jobin, maire de Gatineau

M. Pedneaud-Jobin a indiqué que la priorité est d'adopter un budget avant le temps des fêtes. Il a également tenu à souligner l'engagement de ses quatre adversaires dans la course à la mairie.

Tassé et Goneau concèdent la victoire

En entrevue à Radio-Canada, Denis Tassé a reconnu sa défaite et dit respecter le choix des électeurs. « Comme on dit, on va prendre des vacances », a-t-il lancé, en soulignant avoir beaucoup donné lors de ses 12 ans comme conseiller municipal.

Selon M. Tassé, ses chances de l'emporter contre M. Pedneaud-Jobin ont été réduites en raison du nombre élevé de candidats à la mairie.

Quant à Sylvie Goneau, elle aussi conseillère sortante, elle a affirmé être heureuse de sa campagne et avoir reçu un « bel accueil de la population ».

La candidate défaite entend également tirer un trait sur la politique municipale.



Un faible taux de participation

À la fermeture des bureaux de vote, à 20 h, 38,52 % des 196 255 électeurs gatinois inscrits avaient exercés leur droit de vote. En 2009 et en 2013, le taux de participation avait été respectivement de 39,41 % et 41,86 %.

Ottawa-Gatineau

Politique municipale