•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Élections de l'ACF : la directrice générale des élections justifie le retard du dépouillement de votes

Gros plan sur Francine Proulx-Kenzle, elle porte une chemise bleue avec un foulard à motifs. Elle a les cheveux courts et porte des lunettes.
Francine Proulx-Kenzle est la directrice générale des élections de l'ACF. Elle assure que les règles relatives au vote par anticipation ont été suivies. Photo: Radio-Canada / William Desaulniers
Radio-Canada

La directrice générale des élections de l'Assemblée communautaire fransaskoise (ACF), Francine Proulx-Kenzle, explique que le retard dans le dépouillement des votes par anticipation est autorisé par le règlement électoral de l'organisme.

« Le règlement électoral existe depuis la première élection et n’a jamais été changé. On a suivi les règles qui étaient là », assure-t-elle au lendemain des élections, lors d'une entrevue à l'émission Point du jour, de Radio-Canada.

CORRECTIF: UNE VERSION PRÉCÉDENTE INDIQUAIT QUE 971 BULLETINS DE VOTE ONT ÉTÉ DÉPOUILLÉS.

Au total, 991 bulletins de vote ont été dépouillés pour la présidence de l'ACF. Au terme du dépouillement des bulletins de vote des 16 bureaux de scrutin, vers 23 h, Roger Gauthier avait une avance de 9 voix seulement sur Denis Simard. À Saskatoon, les résultats préliminaires donnent Elyse Proulx-Cullen et Denis Tassiako vainqueurs. Pour l'instant, l'écart est trop mince entre les candidats pour déterminer le gagnant avant le dépouillement des bulletins de vote par anticipation.

« On dit que134 [bulletins par anticipation] sont toujours en circulation. On n’a aucune idée si ces bulletins-là ont été mis à la poste », affirme Mme Prouxl-Kenzle.

Elle explique qu'elle ne pouvait pas prévoir que plus de 250 demandes de votes par anticipation allaient être faites.

Puisque le calendrier électoral était déjà établi, la date limite pour l'envoi des bulletins de vote par anticipation ne pouvait être devancée pour s'assurer que tous les bulletins soient dépouillés le jour des élections.

Elle estime que le système électoral doit être plus efficace. Elle compte rédiger un rapport de recommandations prochainement.

Les noms du nouveau président et des deux députés communautaires à Saskatoon seront connus le 6novembre, à 13h, après la compilation des votes par anticipation manquants.

Modernisation du système électoral

Le candidat à la présidence, Denis Simard, estime également que les règlements électoraux doivent être revus pour que le dépouillement de tous les votes se fasse la même journée.

Évidemment, je pense que les gens, pour le punch, pour les élections, c'est toujours mieux d'avoir les résultats le même soir, donc je pense que ce serait vraiment conseillé, qu'on révise le règlement électoral pour les prochaines élections.

Denis Simard, candidat à la présidence de l'ACF

Malgré quelques appels, il nous a été impossible d’obtenir le commentaire du deuxième candidat à la présidence, Roger Gauthier, qui se trouve présentement à Ottawa.

Ces retards ne touchent pas que les candidats à la présidence de l'ACF, mais aussi les quatre candidats aux postes de députés de Saskatoon.

Une des candidates, Elyse Proulx-Cullen, affirme que le système électoral de l'Assemblée communautaire fransaskoise doit utiliser et s’adapter aux nouvelles technologies.

Selon elle, le manque de modernité dans les règlements mine la force de la communauté fransaskoise. « On veut être représentés, on veut se voir comme étant une communauté forte, on veut pouvoir être invités à la table des grands, on veut pouvoir avoir plus de ressources, avoir des bonnes relations, et peut-être des relations plus fréquentes et plus sérieuses avec les paliers de gouvernements provinciaux, fédéraux et même municipaux », dit-elle.

La candidate ajoute qu'il faut « s'armer de moyens » pour pouvoir être en mesure de faire cela : « Les meilleures pratiques sont courantes et je pense que c'est le temps que l'ACF fasse cette démarche pour pouvoir se mettre à jour. »

Les trois autres candidats de Saskatoon n'ont pas répondu à nos demandes d'entrevues.

Saskatchewan

Francophonie