•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un bâton de marche de Louis Riel donné au Musée du Manitoba

Un homme appuyé sur une vitre derrière laquelle se trouve un bâton de marche noueux.

Le Musée régimentaire du Royal Winnipeg Rifles a fait don au Musée du Manitoba de ce bâton de marche ayant appartenu à Louis Riel.

Photo : Musée du Manitoba

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2017 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le don d'un bâton de marche ayant appartenu au chef métis Louis Riel au Musée du Manitoba fait l'objet d'un accueil mitigé. Un Métis croit qu'il devrait plutôt être remis au peuple que Louis Riel a défendu.

Ce bâton avait été prêté par le Musée régimentaire du Royal Winnipeg Rifles et était exposé au Musée du Manitoba depuis janvier 2017. L'établissement a toutefois annoncé que le don était maintenant permanent dans l'espoir qu'un plus grand nombre de personnes puissent y avoir accès.

Selon la directrice générale du Musée du Manitoba, Claudette Leclerc, il était important pour l'établissement de refléter l'histoire des Métis. Il était donc opportun d'acquérir le bâton de marche du père du Manitoba.

L'ancien réserviste de l'armée Jesse Donovan n'est cependant pas d'accord avec cette décision, et a lancé une pétition pour que le bâton soit remis aux Métis ou à un musée canadien. Il a d'ailleurs milité avec succès au cours de la dernière année pour que d'autres artefacts soient remis aux Métis.

En plus du don lui-même, Jesse Donovan se dit troublé du peu d'informations qui a été communiqué, selon lui, à propos de la transaction. Il affirme que ce bâton est un objet d'une très grande importance culturelle pour les Métis.

On ne sait pas précisément comment le Royal Winnipeg Rifles est entré en possession du bâton. Il est toutefois établi qu'il était en sa possession dans les années 1970.

Répartir les artefacts pour mieux les protéger

Une jeune femme portant des lunettes à monture opaque et habillée d'un chandail rouge devant des artefacts religieux.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

La directrice générale du Musée de Saint-Boniface, Vania Gagnon.

Photo : Radio-Canada

La directrice du Musée de Saint-Boniface, Vania Gagnon, indique que le Musée du Manitoba a consulté son établissement pour s'assurer qu'il n'y avait pas d'objections. Elle indique que le fait de concentrer tous les objets ayant appartenus à Louis Riel en un seul lieu présente certains risques, et qu'il est ainsi plus sécuritaire de répartir ces biens.

Vania Gagnon ne voit donc pas d'un mauvais oeil le don du bâton de marche et souligne le nombre important de visiteurs qui se rendent chaque année au Musée du Manitoba. Elle estime que d'entrer en contact avec cet objet fait réfléchir les gens et peut les pousser à mieux s'informer en visitant d'autres lieux historiques ou musées.

[Le Musée du Manitoba] a un nombre énorme de visiteurs comparé à nous. Choisir de parler de notre histoire et utiliser un objet pour le faire c'est tout à fait bien.

Une citation de : Vania Gagnon, directrice générale du Musée de Saint-Boniface

En tout, 17 objets ayant appartenus à Louis Riel se trouvent au Musée de Saint-Boniface. Certains artefacts ont été prêtés par la Fédération des Métis du Manitoba.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !