•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Recul de l'égalité entre les hommes et les femmes en 2017

Un dessin représente un homme et une femme qui se tiennent de chaque côté d'une balance.
Les inégalités hommes-femmes se sont accentuées en 2017 une première depuis 10 ans. Photo: getty images/istockphoto / ozgurkeser

Les inégalités entre les hommes et les femmes se sont accentuées en 2017, une première depuis 10 ans, selon le rapport annuel du Forum économique mondial (WEF).

Le rapport, qui porte sur 144 pays, analyse les inégalités au travail, en éducation, en santé et en politique.

Ainsi, dans le domaine du travail, l’étude estime que les inégalités entre les hommes et les femmes ne disparaîtront pas avant 2234, alors que l'an dernier elle avançait un horizon de 170 ans pour atteindre cet objectif.

Selon le rapport, au rythme actuel, il faudra encore un siècle pour combler l'écart global entre les hommes et les femmes à l'échelle de la planète, contre 83 ans l'année dernière.

« Les domaines où les disparités entre les genres demeurent les plus difficiles à surmonter sont l'économie et la santé », tandis que « le fossé politique est celui où les disparités entre les sexes sont les plus criantes et il pourrait mettre 99 ans à se résorber », souligne le WEF.

En 2017, l'Europe de l'Ouest devance l'Amérique du Nord en matière de réduction des inégalités de genre.

Parmi les pays du G20, la France se classe au premier rang pour la parité hommes-femmes, suivie de l'Allemagne, du Royaume-Uni, du Canada, de l'Afrique du Sud et de l'Argentine.

Le Canada se classe d'ailleurs au 16e rang cette année. Il se trouvait au 14e rang en 2006.

Avec les informations de Agence France-Presse

Droits et libertés

International