•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Grand allié de la culture gaspésienne, Serge Arsenault n’est plus

Serge Arsenault
Serge Arsenault Photo: page Facebook

Le milieu culturel de la Gaspésie, particulièrement celui de la Baie-des-Chaleurs, est en deuil. Serge Arsenault, qui a été à l'emploi du Conseil de la culture pendant de nombreuses années, est mort des suites d'une longue maladie.

Serge Arsenault a aussi été conseiller municipal à la ville de Bonaventure. Il a aussi fait danser les gens, en faisant connaître la musique du monde sous le pseudonyme de DJ Ridou. Il a aussi été chroniqueur musical à la radio de Radio-Canada.

Serge Arsenault a décidé de profiter de la vie malgré la maladie. Il a beaucoup voyagé avec sa conjointe au cours des dernières années. Récemment, il a coécrit le livre Bonaventure se raconte.

Annie Chénier, ex-directrice du Conseil de la culture de la Gaspésie, raconte que Serge Arsenault avait à coeur le sort des artistes de la région. Elle souligne sa connaissance du milieu et des programmes ainsi que sa façon de les présenter, sans se prendre trop au sérieux.

« Dans les années où j’étais directrice, raconte-t-elle, il assumait les fonctions d’accompagnement des artistes. »

C’est son côté humain, chaleureux et accessible qui faisait qu’on avait besoin d’un allié comme Serge.

Annie Chénier, ex-directrice du Conseil de la culture de la Gaspésie

L'actuelle directrice du Conseil de la culture de la Gaspésie, Anick Loisel, le décrit comme une personne de cœur, très passionnée qui aimait la vie la culture sa communauté.

Il était tellement impliqué partout que c’est toute la communauté qui est en deuil aujourd’hui.

Anick Loisel, directrice du Conseil de la culture de la Gaspésie

Mme Loisel ajoute que Serge Arsenault tenait aussi à ce que les Acadiens aient une meilleure reconnaissance.

Au début de l'année, Serge Arsenault s’était rendu en Islande pour participer à un festival de musique. Il se savait déjà atteint de cancer. Son état et son courage avaient attiré l'attention de sa logeuse, puis du journal local. Le président du Iceland Airwaves Festival a voulu le rencontrer et on lui a donné un billets pour les activités les plus prestigieuses du festival. La nouvelle s’étant rendue aux oreilles du président du pays, Gudni Johannesson, celui-ci avait tenu à l'inviter à sa résidence officielle.

Les funérailles de Serge Arsenault se dérouleront samedi.

Gaspésie et Îles-de-la-Madeleine

Culture